L'installation de l'enseignement d'une langue vivante au primaire en France : le cas de l’enseignement de l’italien dans une classe de CE2 assuré par un intervenant extérieur

par Concetta Di Sano

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-Charles Pochard.

Soutenue le 13-12-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Interactions, corpus, apprentissages et représentations (Lyon, Rhône) (laboratoire) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Interactions- Corpus- Apprentissages- Représentations / ICAR (laboratoire) .

Le président du jury était Peter D. Griggs.

Le jury était composé de Peter D. Griggs.

Les rapporteurs étaient Diana-Lee Gericke, Chantal Claudel.


  • Résumé

    Cette recherche est centrée sur l’enseignement de l’italien au primaire. Cette langue était parmi les langues proposées comme E. L.C.O (Enseignement de langue et culture d’origine). Elle est aussi proposée comme langue vivante dans le primaire, mais elle subit la concurrence de l’anglais. La place, les objectifs et les conditions de cet enseignement/apprentissage ont subi une évolution dans les instructions officielles. Chronologiquement, plusieurs dispositifs se sont succédés : l’enseignement des langues et cultures d’origine – E.L.C.O - (initialement prévu pour les enfants des migrants et encore régi par des accords inter Etats), les projets d’éveil aux langues (soutenus par la politique de l’Union Européenne afin de développer des représentations et des attitudes positives envers les langues), l’introduction de l’enseignement –apprentissage d’une langue vivante au cours de l’école primaire (dépendant du pilotage académique à travers la carte des langues). En 2016, il semblerait que l’Education nationale peine à mettre en place une politique qui ne débouche pas systématiquement sur l’enseignement de l’anglais.L'objectif de notre travail de recherche est de décrire l’installation de l’enseignement d’une langue, l’italien, en mettant en évidence le vécu de chaque protagoniste ; deux procédures d’investigation parallèles seront présentes au cours de ce travail : le point de vue propre au chercheur et à sa culture (étique) et les concepts de pensée propres aux acteurs sociaux étudiés (émique). La première partie de la thèse définit la demande et la mise en place d’un enseignement /apprentissage d’une langue vivante étrangère dans l’enseignement primaire. Nous analysons ensuite la variété des situations de cet enseignement tout en résumant les étapes de son introduction progressive dans le système éducatif français. Dans la deuxième partie, nous retracerons l'histoire de l'enseignement de l'italien au primaire dans le département du Rhône. Nous consacrerons la troisième partie à la présentation de notre travail sur le terrain auprès de tous les protagonistes de cet enseignement : les élèves ballottés entre des programmes a priori incompatibles, la volonté des familles, l’attitude pour le moins réticente des professeurs et des directeurs des écoles, la politique linguistique de l’Inspection Académique, les conditions de travail des intervenants extérieurs.Pour mener à terme notre recherche, nous nous sommes appuyés pour une grande partie sur le discours d'enseignants et sur l'analyse d'un cas précis. Cette recherche ne prétend pas de généraliser ses conclusions ; toutefois au moment où des grands changements ont pris/prennent place dans l’enseignement primaire, il peut être utile pour tous les acteurs concernés de disposer d’étude qualitative. Cette analyse peut éclairer la situation particulière de l'enseignement /apprentissage de l'italien pour les enfants quand celui –ci est assuré par un intervenant extérieur d’autant plus que nous n’avons pas trouvé de traces de recherche antérieure de cette réalité peu/ mal /mé/ connue.

  • Titre traduit

    Implementation of a foreign language in primary education in France : the case of the teaching of Italian in a grade 3 (CE2) classroom provided by a foreign teacher


  • Résumé

    This research will focus on the teaching of Italian in primary schools. Italian was among the languages offered as E. L.C.O (language teaching and culture of origin). It is also proposed as a foreign language in primary education, but is in competition with English. The position, objectives and conditions of this teaching / learning have resulted in developments in the official instructions.Chronologically, several schemes have succeeded: the teaching of languages and cultures of origin - ELCO - (originally intended for the children of migrants and still governed by interstate agreements), language awareness projects (supported by the policy of the European Union to develop representations and positive attitudes towards languages), the introduction of foreign language teaching-learning in primary schools (depending on the academic decision in-line with the language map). In 2016, it appears that the state education system is unable to implement a policy that does not systematically lead to the teaching of English.The aim of our research is to describe the setting up of Italian language teaching by highlighting the experience of each of the players involved; two parallel investigation procedures will be examined during this work: the researcher’s point of view and his culture (ethical approach) and the thought concepts specific to the social actors studied (emic approach).The first part of the research will focus on the request and implementation of foreign language teaching / learning in the primary education setting. We then describe the variety of situations of this teaching and summarize the phases of its introduction in the French education system.In the second part, we will trace the history of Italian teaching in primary schools in the Rhône department.We will devote the third part to the presentation of our school observation survey encompassing all the players involved in this teaching: students learning in programs seemingly incompatible with each other, willingness of families, the teachers and school heads’ reticent attitudes, the language policy of the school Inspectorate, foreign teachers’ working conditions .To complete our research, we relied on teachers’ discourse and a specific case analysis. This research does not claim to generalize its findings. However, when significant changes took / take place in primary education, it may be useful for all players to have access to qualitative study. This analysis can clarify the particular situation of Italian teaching / learning for children when it is provided by foreign teachers and more especially as no earlier research on this unknown reality has come to light.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.