Prison, reentry and recidivism : micro-econometric applications

par Benjamin Monnery

Thèse de doctorat en Sciences economiques

Sous la direction de Jean-Yves Lesueur.

Soutenue le 29-11-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) , en partenariat avec Groupe d'analyse et de théorie économique (Lyon) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Groupe d'analyse et de théorie économique (laboratoire) .

Le président du jury était Éric Langlais.

Le jury était composé de Jean-Yves Lesueur, Paolo Buonanno, Martine Herzog-Evans.

Les rapporteurs étaient François-Charles Wolff, Paolo Buonanno.

  • Titre traduit

    Prison, réinsertion et récidive : applications micro-économétriques


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat étudie les liens entre prison, réinsertion et récidive. Chacun des quatre chapitres contribue au champ croissant de l’´economie du crime, en appliquant diverses méthodes économétriques sur des données françaises pour répondre à des questions essentielles pour les politiques publiques.Le Chapitre 1 explore la dynamique du risque de récidive après la sortie de prison. Cet article est le premier à documenter la forme du hasard de récidive dans le temps en France (une fonction rapidement décroissante) et `a explorer les déterminants individuels majeurs qui expliquent le niveau et la dynamique des risques dans le temps.Le Chapitre 2 étudie l’effet causal des réductions de peine sur la récidive. Cet article est le premier à tenir explicitement compte du rôle essentiel des anticipations et de l’adaptation des détenus. En exploitant la grâce collective française de Juillet 1996 comme une expérience naturelle, les résultats soutiennent l’importance du design concret des réductions de peine.Le Chapitre 3 propose la première évaluation des effets causaux d’une politique pénale majeure en France, l’introduction du Placement sous Surveillance Électronique (PSE) comme alternative aux courtes peines de prison fermes. En utilisant la mise en place progressive du PSE dans les tribunaux français, l’article trouve des effets significatifs bénéfiques du PSE sur la récidive, par rapport à l’incarcération.Enfin, le Chapitre 4 mesure l’effet dissuasif d’une incarcération plus ou moins rapide sur la délinquance future. Cet article est le premier à estimer les effets très bénéfiques de recourir à des procédures rapides pour prévenir la récidive après la libération.


  • Résumé

    This PhD dissertation investigates the linkages between prison, reentry and recidivism. Eachof the four chapters contributes to the growing field of the economics of crime, applying a series of econometric methods on French data to answer highly policy-relevant questions.Chapter 1 explores the dynamics of the risk of recidivism after prison release. This article is the first to document the shape of the hazard of recidivism over time in France (a fastlydiminishing function) and to explore the key individual characteristics explaining the level and dynamic of this risk over time.Chapter 2 investigates the causal effect of sentence reductions on recidivism. This article is the first to explicitely account for the key mediating role of anticipations and adaptation by prisoners. By exploiting the French collective pardon of July 1996 as a natural experiment, the article finds strong evidence supporting the importance of the concrete design of sentence reductions.Chapter 3 offers the first evaluation of the causal effects of a major penal policy in France, the introduction of Electronic Monitoring (EM) as an alternative to short prison sentences. Using the staged rollout of EM across courts and over time, the paper finds evidence of significant beneficial effects of EM on recidivism, compared to incarceration.Finally, Chapter 4 measures the deterrent effect of fast versus slower incarceration on future crime. This article is the first to estimate the large beneficial impact of using fast-track procedures, instead of longer procedures, on recidivism after release.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.