Psychopathologie des processus d'appropriation à l'âge de latence : intérêt thérapeutique des groupes à médiation dans la clinique des apprentissages

par Frédérik Guinard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Anne Brun.

Le président du jury était René Roussillon.

Le jury était composé de Anne Brun.

Les rapporteurs étaient Bernard Golse, Jean-Yves Chagnon.


  • Résumé

    Cette recherche trouve son origine dans une pratique clinique quotidienne auprès d'enfants en âge de latence accompagnés pour leurs difficultés d'apprentissage. L'âge de latence est pour l'enfant une étape importante de réaménagement cognitif et de désintrication pulsionnelle. Si les troubles des apprentissages et l'échec scolaire peuvent trouver leur origine dans des temps plus anciens du développement psycho-cognitif du sujet, la période de latence est cruciale pour le déploiement de la curiosité intellectuelle et la réalisation de "conquêtes" importantes de la symbolisation. Ne pas savoir lire, écrire, compter, ne constitue bien souvent que la partie émergée de difficultés plus profondes qui touchent chez certains sujets tous les modes de figurabilités et différents niveaux de symbolisation. Cette thèse explore les différentes significations des conduites anti-apprentissages que développent ces enfants dans leurs expériences d'appropriation, d'exploration et de manipulation de l'environnement. Enfin, ce travail présente un outil de repérage clinique et d'évaluation qualitative des groupes à médiation thérapeutique qui sont proposés pour accompagner cette clinique des apprentissages. L'intérêt thérapeutique de ces dispositifs sera questionné et illustré au travers de trois expériences de groupe : un atelier à médiation sensorielle, un atelier peinture et un groupe à médiation théâtrale.

  • Titre traduit

    Psychopathology of appropriation processes and work of latency : the therapeutic relevance of therapeutic mediation in treatment of learning disabilities


  • Résumé

    This research finds its origin in a daily clinical practice with children in latence period in treatment for their learning disabilities. The latence period is an important stage of cognitive reorganization and drive defusion. If the learning disabilities and the academic failure can find their origin in older times of the psychic and cognitive development of the subject, the time of latence period is crucial for the growth of the intellectual curiosity and achieve important symbolic “conquests”. Deep, unresolved psychic issues can perturb all modes of abstraction and symbolic understanding as well as causing difficulties in the acquisition of reading and writing. This dissertation explore the various meanings of the anti-learnings conducts which develop these children in their experiences of appropriation, exploration and manipulation of the environment. Finally, this work presents a tool of clinical analysis and qualitative evaluation of the groups of therapeutic mediation which are proposed to treat these context of learning disorder. The therapeutic interest of these settings will be questioned and illustrated through three experiences of group : a workshop with sensory mediation, a painting group experience and a therapeutic group with the medium of theater.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.