Technique du langage poétique et symbolisme chez Al-Jawâhirî

par Hadir Khithir

Thèse de doctorat en Études arabes et islamiques

Sous la direction de Floréal Sanagustin.

Soutenue le 23-09-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Interactions, corpus, apprentissages et représentations (Lyon, Rhône) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Interactions- Corpus- Apprentissages- Représentations / ICAR (laboratoire) .

Le président du jury était Khadim Jihad Hassan.

Le jury était composé de Marie-Thérèse Maurer-Feder, Nehmetallah Abi-Rached, Bruno Paoli.

Les rapporteurs étaient Eyad Abd Al-Majid Alabdallah.


  • Résumé

    Les études critiques littéraires insistent sur le fait que la langue poétique joue un rôle prépondérant dans la construction du poème et ce qu’il englobe comme sens et symboles. La langue poétique a, en effet, une particularité inspiratrice à travers laquelle elle exprime l’objectif axial du discours poétique. Elle est l’épicentre du rayonnement de la créativité et le liant entre les constituants subjectifs et objectifs du poète. Elle est la traduction fidèle des conceptions, des sensations et des inquiétudes de l’auteur. C’est ainsi que s’opère la consonance entre la langue et le processus poétique pour créer une cohésion organique basée sur un interactionnisme symbolique. Celui-ci aide, de son côté à définir les manifestations de la fonction poétique à travers «le rythme, la manipulation phonétique et l’image ». Cependant, avec l’émergence de la modernité ou la conception moderne de la critique, cette langue acquiert de nouvelles notions et méthodes fondées sur le sens, la construction imagée de même que sur la saturation musicale du texte. C’est pourquoi nous relevons de nombreux textes débordant de dépaysement, de nostalgie. Nous relevons, aussi, d’autres textes reflétant un état de tension et d’inquiétude au niveau du sens ou une langue qui ne peut exister que par les glissements de sens, le récit, le discours ou la narration poétique. C’est là où réside le rôle du poète dans la mise en avant de cette langue en faisant appel à sa capacité et à sa force créatives qu’il met au service de son texte afin de parvenir à la transmission la plus juste du sens.Le chercheur que je suis tentera de suivre à la trace l’expérience poétique de l’auteur qui a perduré plus de huit décades de prises de position. Le lecteur de son recueil se retrouve en face de l’histoire ancienne de l’Iraq, du monde arabe voire du monde entier. Il a composé des poèmes et strophes pour exprimer ses tiraillements et ses idées. Les thèmes qu’il aborda se subdivisent entre une poésie strictement personnelle dans laquelle il relate ses sentiments et sa nostalgie pour son pays de même que les souffrances et privations qu’il assuma durant son exil et une poésie où il traite pêle-mêle d’érotisme, de panégyrie, de description, d’élégie, de causticité… Le tout a été traité dans un style, une musicalité et un imaginaire féconds et qui nous rappelle la période florissante de la poésie arabe. Ces poèmes se présentent, donc, truffés de créativités esthétiques. Il a fait appel à l’habillage le plus étincelant, la langue la plus éloquente et les sens les plus nets de la poésie des poètes éminents (šu‘arâ’ al-Fuḥûl ), le plus célèbre des poètes de l’époque de Muhammad Mahdi Al-Jawâhirî.C’est pour ces raisons, et beaucoup d’autres, que cette étude propose de jeter la lumière sur les composantes esthétiques et créatives de sa poésie. Il n’est point étonnant si nous affirmons que ce personnage se distingue par plusieurs figures de style et d’esthétisme. Ceci constitue, par ailleurs, un des points axiaux que traitera cette recherche. La première partie concerne « la musicalité du texte ». Elle propose un travail analytique de la musique poétique de l’auteur. Elle englobe trois chapitres dans lesquels nous avons traité trois questions personnelles : la mesure, la rime et le rythme. La seconde partie porte le titre « techniques de la langue poétique ». Cette question s’appuie sur plusieurs fondements et éléments divers qui permettent de démontrer la façon d’utiliser la langue par le poète et sa capacité à la modeler harmonieusement avec les autres éléments du texte. Cette partie se décompose en deux chapitres. La troisième partie porte le titre (la symbolique de l’image poétique). Nous y avons abordé la question de l’image dans la poésie d’al- Jawâhirî et l’avons divisée en deux chapitres. La quatrième partie s’intitule (la symbolique dans la poésie d’al- Jawâhirî). Nous y avons démontré que le symbole joue un rôle prépondérant dans la formation du texte ......

  • Titre traduit

    Technical and poetic symbolism language at al- jawahiri


  • Résumé

    Literary critics studies insist that poetic language plays a leading role in the construction of the poem and what it includes as meaning and symbols. Poetic language is indeed an inspiring feature through which it expresses the axial objective of poetic discourse. It is the epicenter of the radiation creativity and linking between subjective and objective components of the poet. It is the accurate translation of ideas, feelings and concerns of the author. Thus operates the consonance between language and the poetic process to create an organic cohesion based on symbolic interactionism.This help his side to define the manifestations of poetic function through "the pace, phonetics and image manipulation." However, with the emergence of modernity and the modern conception of criticism, the language acquires new concepts and methods based on meaning, pictorially building as well as the musical saturation of the text.That is why we note many texts full of scenery, nostalgia. We note, also, other texts reflecting a state of tension and anxiety in meaning or language that can only exist by the shifts in meaning, narrative, speech or poetic narration. This is where lies the role of the poet in the prior implementation of this language by using his ability and his creative force that it offers to its text in order to achieve the most accurate transmission of meaning.The researcher I try to keep track of the poetic experience of the author that lasted more than eight decades of positions.The sound collection drive ends up in front of the ancient history of Iraq, the Arab world or the whole world. He composed poems and verses to express her worries and ideas. The themes he tackled are divided between a strictly personal poetry in which he recounts his feelings and his nostalgia for his country as well as the suffering and deprivation that he assumed during his exile and a poetry which he deals jumble of eroticism, panegyric, description, elegy, caustic ... everything was covered in a style, musicality and a fertile imagination and reminds us of the flourishing period of Arabic poetry. These poems present themselves, so riddled with aesthetic creativity. He appealed to the most sparkling dress, the most eloquent language and the clearest sense of the poetry of prominent poets (šu'arâ al-Fuḥûl), the most famous poets of the time of Muhammad Mahdi Al-Jawahiri.It is for these reasons and many others, that this study will shed light on the aesthetic and creative components of his poetry. It is not surprising if we say that this character is distinguished by several figures of style and aesthetics. This is, moreover, one of the axial points as process this search. The first part "the musicality of the text." It provides analytical work of the poetic music of the author. It includes three chapters in which we treated three personal questions: the measure, rhyme and rhythm. The second part is entitled "techniques of poetic language." This question is based on several foundations and various elements that demonstrate how to use the language of the poet and his ability to shape harmoniously with the other elements of the text. This part is divided into two chapters. The third part of the title (the symbolism of the poetic image). We approached it the question of the image in the poetry of al-Jawahiri and have divided into two chapters. The fourth part is called (the symbolism in the poetry of al-Jawahiri). We have shown that the symbol plays a key role in the formation of the text and opens a wide field for interpretation in view of the fact that it is based on a coated indirect language of a relative confusion of sailing. This is where lies the pleasure of the reader who finds himself forced to reread the text several times hoping to decipher the exact meaning hidden. The most successful poetry is the one whose meaning is latent or confused....



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 31-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.