Interactions libres entre enfant autiste et animal (poney et dauphin) : étude des processus en jeu dans une sensorimotricité partagée par une triple approche clinique éthologique et vidéo

par Anne Lorin de Reure

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de René Roussillon.

Soutenue le 10-10-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique (Bron, Rhône) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de CRPP (laboratoire) .

Le président du jury était Anne Brun.

Le jury était composé de Jacques Cosnier, Nicolas Georgieff.

Les rapporteurs étaient Sylvain Missonnier, Bernard Golse.


  • Résumé

    La recherche relatée dans cette thèse est centrée sur l'analyse des modalités interactionnelles observables chez des enfants autistes en situation de thérapie à médiation animale (thérapie par le poney et le dauphin). Après un rappel sur les grands enjeux théoriques et cliniques actuels de l’autisme, une attention spéciale est portée sur un plan éthologique aux différents domaines de la sensorialité chez les poney dont les spécificités dotent cet animal d’une grande sensibilité cénesthésique. Les spécificités de la sensorialité des dauphins est également abordée. Les conditions de mise en œuvre d’une thérapie médiatisée par l’animal sont rappelées, avec toutes les spécificités de la relation entre enfant autiste et « animal autre sujet » et notamment dans le cadre de la thérapie avec le poney.Le dispositif de thérapie et de recherche est décrit comme basé sur les interactions libres entre poney et enfant autiste, marqué par l’accompagnement et l’observation des mouvements spontanés de l'enfant autiste et du poney. L’évaluation de l’état autistique est effectuée au stade initial et final par la CARS et la grille de Haag chez deux enfants dont l’observation des interactions avec le poney se fait de façon conjointe sur un registre clinique, éthologique et vidéo. Les données recueillies donnent lieu à la création d’un tableau de « Repères pour une évaluation qualitative de l'évolution des enfants autistes à l'aide de la médiation équine ».L’analyse des données contre transférentielles est reprise dans l’après coup des séances et dans le visionnage vidéo dans un dispositif « écran fauteuil » qui permet une forme particulière de réflexivité à l’observateur chercheur. Cette analyse des données permet de modéliser de façon précise les modalités d’entrée en contact entre enfant et poney. Celles de l’enfant autiste peuvent être considérées à la fois comme une stratégie d’apprivoisement de l’autre (approche « adressée », « l'air de rien », « ravisés », « sans faire exprès » ou en « allers retours) mais aussi comme une exploration de l’espace interpersonnel (par exemple « par les crachats » ou « par contournement »). Plusieurs modalités d’entrée en contact de l’enfant autiste par le poney peuvent également être repérées (« aléatoire en champ détendu », « audacieuse », « par aspiration », par « recherche de proximité corporelle », ou « par curiosité »). Les spécificités de la delphinothérapie sont analysées à partir d’un cas clinique et permettent de repérer des modalités d’approche similaires.Ces différentes stratégies d’interaction entre enfant autiste et animal sont à comprendre comme une exploration d’un espace relationnel triangulé par le médium animal, mais aussi comme une d’exploration de l’intentionnalité. Ces stratégies permettent d’observer le passage d’une sensorimotricité partagée, médiatisée et apaisante à une intersubjectivité retrouvée, dans un sentiment de sécurité, ouvrant sur la potentialité d’un espace de jeu et facilitant les processus d’individuation-séparation.

  • Titre traduit

    Free interactions between autistic child and animal (pony and dolphin) : a study of psychic processes in a shared sensori-motricity with clinical, ethologic and video assessed survey


  • Résumé

    The doctoral thesis is the development of a research about the analysis of interactions among autistic children undergoing a “therapy with pony” and a “therapy with dolphin”. After a survey of the clinical and theorical aspects of autism, the specificity of the different fields of pony sensoriality, which provide this animal with sharp cenesthesic properties, are considered from an ethologic point of view. The specific aspects of the dolphin’s sensoriality are also considered. The modalities of the use of an animal in an « animal mediated therapy » are recalled, underlining the specificities of the relations between an autistic child and an animal. Here, the animal is considered as an « other subject », particularly in the field of therapy with pony.The research and therapy context is characterized by free interactions between ponies and autistic children, following and observing the spontaneous movements of ponies and autistic children. The evaluation of the autistic status of two children is achieved by means of the « CARS scale » and the « Haag scale », before and after therapy. The observations are made simultaneously from a clinical, ethological and videoscopic point of view. The observation data leads to the creation of a « Reference for a qualitative evaluation of autistic children evolutionary change with the aid of equine mediation therapy ».Counter-transferential data is analysed while debriefing after the therapy sessions, and during the observation of the sessions on video. The material situation can be described as a screen chair counter transfer, and provides a specific reflexivity to the observer. This kind of analysis of the data provides a very precise modelling of the way pony and child get in contact and interact. The actions of the autistic child can be considered as taming actions («addressing to», «seeming not so much», «changing one’s mind», «going there and back») or exploring actions of the interpersonal space between him and the pony (for example «by spitting» or by «going around»). The pony can also have a contact and interact with the child in some different ways: We try to categorize them as: «at random», «daring», «by attraction», “looking for proximity», «out of curiosity». The specificities of delphinotherapy are analysed too and show similar data.These various strategies of interactions between autistic children and pony can be considered as an exploration of the space in which a triangular relation between child, pony and therapist takes place. They can also be considered as an exploration of intentionality. These different approach strategies enable to see the transition from a shared and quieting sensori-motricity to a (re)discovered inter-subjectivity, within a feeling of “being safe”, allowing a space for game and easing the processes of parting and getting one’s individuality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.