Une stratégie d’éducation à l’environnement et au développement durable au Burkina Faso : les ateliers d’éducation à l’éthique éco-citoyenne (A3E) à Markoye

par Evariste Yogo

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Meirieu.

Soutenue le 07-10-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Éducation, Cultures, Politiques (Lyon) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de ECP (laboratoire) .

Le président du jury était Dominique Berger.

Le jury était composé de Dominique Berger, Caroline Leininger, René Jam.

Les rapporteurs étaient Jean-Marc Lange.


  • Résumé

    Notre thèse relève du champ des sciences de l’éducation, plus particulièrement de la psychologie de l’apprentissage et de la pédagogie. Elle s’appuie sur des travaux de psychologues, philosophes et pédagogues : Jacques Lévine (2008), Philippe Meirieu (2009), Lucie Sauvé (2003), et se situe dans le prolongement de théories développées antérieurement par John Dewey (1925), Henri Wallon (1942) ou encore Lev Vygotski, (1926). Dans leur sillage, nous analysons les stratégies et les conditions à mettre en place pour amorcer un processus d’apprentissage visant à développer chez le sujet enfant une pensée génératrice d’actes responsables. En effet, l’un des enjeux majeurs de l’éducation aujourd’hui est de promouvoir des valeurs, comportements et attitudes de manière à favoriser l’édification d’un monde plus viable, plus vivable et plus solidaire tant pour les générations présentes que futures. La complexité des questions soulevées par une telle exigence éducative requiert que, sur chaque territoire, l’on recherche les modalités les plus adaptées et les plus pertinentes. Ces interrogations nous ont conduits à formuler la question suivante comme point de départ : comment, dans un pays où subsiste encore dans l’École des relents d’acculturation et d’enfermement du sujet, peut-on favoriser son émancipation afin de mieux le préparer à devenir éco-citoyen ? Ainsi, prenant appui sur l’expérimentation du dispositif des « Ateliers d’éducation à l’éthique éco citoyenne » (A3E), dans le contexte spécifique du Burkina Faso, la présente thèse démontre la nécessité de construire une pensée réflexive chez le sujet, laquelle est fondatrice de perspectives de changements, à la fois de représentations et de comportements. Les résultats de notre recherche conduite à Markoye montrent que, malgré le fort ancrage de pratiques enseignantes répétitives et dirigistes héritées de l’ère coloniale, les acteurs éducatifs du système scolaire burkinabé sont ouverts aux innovations pédagogiques si certaines conditions sont réunies. Le dispositif tel que conçu et expérimenté, se veut être une démarche de transformation des pratiques pédagogiques parmi d’autres, dans le sens d’une plus grande efficacité émancipatrice des futurs éco-citoyens. Le cadre dans lequel il est mis en œuvre, parce qu’interactif, dialogique et coopératif, favorise l’éveil de la pensée réflexive et suscite chez les sujets le désir de s’engager librement en adoptant des comportements nouveaux, plus responsables vis-à-vis de problématiques en relation avec l’environnement et le développement durable.

  • Titre traduit

    A strategy for environmental education and sustainable development in Burkina Faso : eco-citizen ethical education (3E) workshops in Markoye


  • Résumé

    This thesis belongs to the science of education, more specifically to the psychology of learning and pedagogy. It draws on the works of psychologists, philosophers and pedagogues: Jacques Lévine (2008), Philippe Meirieu (2009), Lucie Sauvé, (2003), extending the earlier developed theories of John Dewey (1925), Henri Wallon (1942), and even Lev Vygotski (1926). Following their examples, this thesis analyses the conditions and strategies required for initiating a learning process for developing in the child-subject a generative thinking of responsible action. In fact, one of the major efforts of current education is to promote values, behaviour and attitudes with a view to create a more viable, liveable and solidary world for the present as well as for future generations. The complexity of questions raised by such educative expectations again require research, within each of these domains, of the most pertinent and adapted modalities. These interrogations have led to formulation of the following question as point of departure: In a country where acculturation and enclosure of the child-subject still pervade in school, how could his or her emancipation be promoted in order to best prepare him or her to become an eco-citizen?Thus, based on experiments in the specific context of Burkina Faso, by means of Eco-citizen ethical education (3E) workshops, the present thesis demonstrates the need to construct a reflective thinking by the child-subject, which is fundamental from a change and behaviour perspective.The results of this research conducted at Markoye show that, in spite of the strongly ingrained repetitive and directive teaching practices, inherited from the colonial era, the education agents in the burkinabé school system are open to pedagogical innovations, under certain conditions. The methodology as conceived and tested applies, inter alia, an approach of transforming pedagogical practices so that there is a much more effective emancipation of future eco-citizens. The framework in which this is implemented favours, because it is interactive, dialogic, and cooperative, an awakening of reflective thinking and desire in the child-subject to freely engage him/herself by adopting new and in adopting new and more responsible behaviours in relation to EESD.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.