Une contribution à l'amélioration des ressources terminographiques : étude terminologique fondée sur un corpus de textes de spécialité du domaine du droit de l'internet

par Aleksandra Liczner

Thèse de doctorat en Langues et litteratures etrangeres

Sous la direction de François Maniez.

Soutenue le 28-09-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Centre de recherches en terminologie et traduction (Bron, Rhône) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était John Humbley.

Le jury était composé de François Maniez, Henri Béjoint, Anne Condamines.

Les rapporteurs étaient Alain Polguère.


  • Résumé

    Le présent travail se donne comme objectif de proposer une méthode de description complète des unités terminologiques du domaine du droit de l’Internet. Il s’agit d’un modèle hybride permettant de refléter à la fois la dimension linguistique et conceptuelle des termes et plus précisément, les relations lexico-sémantiques et les liens conceptuels que ces derniers entretiennent avec d’autres unités terminologiques et lexicales appartenant au vocabulaire du domaine et ceci par le biais de leur comportement dans l’univers discursif. Le projet, que nous avons baptisé DITerm, s’inscrit donc dans une démarche résolument descriptive dont l’ambition est de rendre compte des usages observés dans la langue de spécialité donnée. Le modèle en question est créé à partir d’un corpus de textes juridiques d’environ 5 000 000 mots et doit servir de base à la conception d’un dictionnaire spécialisé d’encodage destiné aux traducteurs dont la langue de travail est le français. Le terme, tel qu’il est envisagé dans le cadre de cette étude, constitue une unité à dimensions multiples qui doit être considérée sous différents angles. Sa description est donc basée sur l’analyse de ses relations lexicales, conceptuelles et contextuelles et s’inspire largement des modèles lexicographiques. Le projet DITerm a pour arrière-plan théorique la Lexicologie Explicative et Combinatoire, composante lexicologique de la théorie Sens-Texte (Mel’čuk et al. 1995) ainsi que la théorie des cadres et ses différentes applications (Minsky, Fillmore, Martin). La méthodologie adoptée dans ce projet s’inscrit dans le cadre de la linguistique de corpus (Sinclair). Le modèle DITerm propose de décrire chaque terme comme le centre d’une constellation autour de laquelle gravitent de nombreux termes coordonnés formant ce que Cornu (2002) appelle des familles opérationnelles. Pour modéliser les relations que partage le terme vedette avec les unités qui ont tendance à apparaître dans son univers contextuel, nous avons recours à des formules explicites fondées sur un métalangage compréhensible pour tous. Ce formalisme, basé sur la paraphrase, correspond en partie à la vulgarisation des fonctions lexicales. Il présente par ailleurs l’avantage de pouvoir s’adapter à la représentation des liens d’ordre conceptuel. Deplus, la description est enrichie par la mise en place d’un modèle d’annotation des contextes au moyen des cadres sémantiques à la FrameNet permettant de mettre en évidence les liens indirects entretenus par les termes

  • Titre traduit

    A contribution to the improvement of terminographic resources : terminological study based on a specialized corpus in the field of Internet law


  • Résumé

    The aim of this work is to propose a holistic description of terminological units in the field of Internet law, based on a hybrid model that reflectis both the linguistic and the conceptual dimension of terms. To be more precise, this model aims to point out the lexical-semantic relationships and conceptual links that those terms maintain with other terminological and lexical units belonging to the Internet law vocabulary, by studying their behavior in the discursive universe. The project (which we call DITerm) is part of a descriptive approach whose ambition is to explain observed usage in the specialized language at hand. The model was created using acorpus made up of legal texts which totals about 5 000,000 words. The model will be used as the basis for the conception of a specialized encoding dictionary. This dictionary is intended for translators with French language as their working language. The term, as it is viewed in this study, is a multi-dimensional unity which should be considered from many angles. Its description is hence based on the analysis of its lexical, conceptual and contextual relationships which is widely inspired by lexicographical models. Thetheoretical background of the DITerm project is Explanatory and Combinatorial Lexicology, the lexicological component of Meaning-Text Theory (Mel’čuk et al. 1995). We also draw inspiration from the frame theory and its different applications (Minsky’s Frame System Theory,Fillmore’s Frame Semantics). The methodology adopted in this project fits into the framework of corpus linguistics (Sinclair).The DITerm model proposes to describe each term as the center of a constellation around which several coordinated terms gravitate, creating what Cornu (2002) calls operational families. In order to model the relationships the term shares with the units which tend to appear in its contextual universe, we rely on several explicit formulas based on a broadly comprehensible metalanguage. This formalism, which is based on paraphrase, correlates partly with the popularization of the lexical functions. On the other hand, it has the advantage of adapting to the representation of conceptual links. In addition, the description is enriched by the implementation of an annotation model of the contexts in which the terms occur, which makes it possible to account for indirect links that are maintained by terms. This annotation model is an application of the FrameNet methodology.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.