The Board and the Commission (1909-present) : study of a language criterion through film classification

par Julie Villessèche

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Jean Soubrier et de Jim Walker.

Soutenue le 26-09-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Centre de recherches en terminologie et traduction (Bron, Rhône) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Centre de recherches en terminologie et traduction (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Rémi Lapaire.

Les rapporteurs étaient Kristy Beers Fägersten, Sue Harris.

  • Titre traduit

    Le Board et la Commission (1909 à nos jours) : étude d’un critère langage au travers de la classification des films


  • Résumé

    Cette thèse pose la question du travail des examinateurs au travers des classifications britannique et française de films : au Royaume-Uni, le BBFC (British Board of Film Classification) est l’institution en charge de la classification des films ; en France, c’est la Commission de Classification des Œuvres cinématographiques qui s’en occupe. La problématique de ce sujet est : comment les pratiques des examinateurs et les évolutions sociales et institutionnelles ont façonné la création et le développement d’un critère langage au sein des systèmes de classification britannique et français ? En effet, selon les stéréotypes, ces classifications sont généralement mises en opposition : le BBFC est présenté comme une machine à compter les jurons, alors que la classification française est décrite comme étant libérale. Cette thèse vise à expliquer l’origine de ces stéréotypes et à mettre en lumière la place du critère langage au sein de ces classifications de films.


  • Résumé

    This thesis wonders about the work of examiners within British and French filmclassifications: in the UK, the BBFC (British Board of Film Classification) is theinstitution in charge of film classification; in France, it is the Commission ofClassification of Cinematographic Works. The question here is: how have the work ofexaminers and institutional and societal evolutions shaped the creation and thedevelopment of a language criterion within British and French film classificationsystems? Indeed, stereotypically, those classifications are generally opposed: the BBFC is presented as a swearword-counting system, while the French classification is described as liberal. This thesis aims at explaining the origin of those stereotypes and at highlighting the true place of language within film classifications.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.