Les conditions du développement des compétences interculturelles des adolescents immigrants à Sherbrooke

par Marina Hanina

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Mohamed Lahlou.

Soutenue le 03-06-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Laboratoire Science, Santé, Individu. SIS (laboratoire) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Marie Anaut.

Le jury était composé de Michèle Vatz Laaroussi.

Les rapporteurs étaient Bruno Quintard, Abdeljalil Akkari.


  • Résumé

    Le thème de la présente recherche est l'étude des conditions dans lesquelles se développent les compétences interculturelles des jeunes immigrants en milieu scolaire à Sherbrooke. La problématique met en évidence divers questionnements en lien non seulement avec l’évolution de la société québécoise, mais aussi avec les besoins propres aux systèmes éducatifs et aux contextes dans lesquels évoluent les personnes concernées. Au niveau national et particulièrement au plan institutionnel, ces contextes sont de plus en plus marqués par l’émergence d’expériences interculturelles complexes. Celles-ci constituent des phénomènes dynamiques et en transformation; elles provoquent des sentiments multiples, des comportements spécifiques, des troubles émotionnels, des chocs culturels, etc. Ces phénomènes s’accentuent proportionnellement à l’augmentation du nombre de nouveaux arrivants dans certaines régions. Ainsi, le nombre des jeunes immigrants à Sherbrooke s’accroît sans cesse. Les professionnels du milieu scolaire ne savent plus comment agir de façon adéquate dans une telle situation ; ils déplorent leur propre manque de connaissances et de ressources dans ce domaine, étant donné que l'augmentation de l'immigration vers les petites villes constitue un phénomène relativement nouveau au Canada. Ce phénomène demeure largement sous-représenté dans la documentation scientifique. Il est traité de manière parcellaire et peu adaptée aux réalités spécifiques des adolescents évoluant dans une telle région. Il s’agit donc d’un champ conceptuel à redéfinir; son cadre de référence est à rebâtir. Dès lors, il s’avère impératif de mener une analyse fine pour mieux comprendre le processus de développement des compétences interculturelles chez les immigrants, afin de mettre en place des outils efficaces pour une meilleure appropriation des connaissances et des actions pertinentes dans plusieurs sphères culturelles et institutionnelles. Pour cela, nous avons adopté un modèle de référence structurant permettant d’analyser les conditions du développement des compétences vues sous l’angle des facteurs favorables et défavorables, en allant du microsystème au macrosystème. Quatre types de répondants ont été interrogés : les jeunes québécois, les adolescents immigrants et leurs parents, ainsi que les enseignants œuvrant au sein des classes multiethniques, pour obtenir un regard global sur les témoignages des différents acteurs concernés par les expériences d'intégration. A l’issue des analyses, les résultats montrent que les conditions étudiées relèvent de plusieurs facteurs essentiels, qui sont classés selon l’écosystème. On y retrouve principalement les degrés de motivation et d’estime de soi, l’image perçue de l’école (microsystème), les stratégies parentales (mesosystème), la formation et les approches des enseignants (exosystème) ainsi que les lois touchant à l’accueil scolaire (macrosystème). De plus, il faut noter que les jeunes immigrants tendent à s’acculturer plus rapidement et au mieux dans la nouvelle société aussi bien que dans le nouveau collectif scolaire.Dans le présent travail, les concepts traités en rapport avec la notion des compétences interculturelles se trouvent enrichis par des apports multidisciplinaires (psychologie, sciences de l’éducation, sociologie, ainsi qu’anthropologie).

  • Titre traduit

    Conditions for the development of cross cultural competencies of immigrant youth in Sherbrooke


  • Résumé

    The subject matter of the present research is the analysis of conditions in which immigrant youth develop their cross cultural competences in school milieu in Sherbrooke.Several questions pertaining to changes taking place in Quebec society and the particular needs of Quebec’s educational system, in which the target population evolves, are outlined. Nationally, and particularly on the institutional level, the emergence of complex intercultural trajectories is increasingly taking center-stage. Such experiences represent dynamic evolving phenomena that provoke various feelings, specific behavior patterns, emotional disorders and cultural shocks. They are more clearly identifiable in certain regions where the number of newly arrived immigrants continuously grows. And the immigration in Sherbrooke is in constant evolution. Academic professionals are not sufficiently skilled to adequately perform in this kind of situations. They deplore their lack of knowledge and resources in this area, given that immigration to small towns on this scale is a relatively new phenomenon in Canada.Furthermore, this new phenomenon remains largely unexplored in the scientific domain. This subject is only partially paid attention to and is poorly adapted to the specific realities of immigrant youth being brought up in such regions.The conceptual field and frame of reference appear to have to be entirely reconstructed. To do so, it is necessary to analyze the conditions in which immigrant youth develop their cross-cultural competencies as it would allow us to understand the process of how they are acquired.Such subtle analysis will provide for carrying out tools and techniques to better equip academic professionals with knowledge and skills to help them face their new school realities and act in an appropriate and efficient manner.To address this need, we deployed an analysis pattern, which allowed us to study the evolution of cross-cultural competences by considering positive and negative factors for their development. These factors have been classified in an ecosystem, going from micro-system to macro-system.In the present study four types of respondents were interrogated: Quebecois youth, immigrant youth and their parents and teachers working in multicultural classes. These four respondents’ types were necessary to obtain a comprehensive view of the immigrant situation and their integration. We used focus groups, projective imagination test and face to face interviews.The results of the global analysis have shown that there are several crucial factors which were classified into the ecosystem. The main identified factors are: the degree of self-motivation, self esteem and how the school image is perceived (microsystem), parental strategies (mesosystem), teachers’ academic background and their tutorial approach, as well as policies around “welcome classes” structure (macrosystem). Moreover, we noticed that immigrant youth tend to faster adopt and integrate the culture of the Quebec society as well as merge with the new school community.The present research aimed to study the concepts of cross-cultural competencies has been enriched by the multidisciplinary approach we have applied throughout our analysis (psychology, pedagogy, sociology and anthropology).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.