Étude des marqueurs de la mémorisation d’une sensation douloureuse chez l’Homme

par Anaïs Chapon

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Luis Garcia-Larrea et de Maud Gaëlle Frot.

Soutenue le 15-12-2016

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Intégration Centrale de la Douleur chez l’Homme (laboratoire) .

Le président du jury était Bernard Laurent.

Le jury était composé de Maud Gaëlle Frot, Jane Plailly, Claire Sergent, Philippe Boulinguez.

Les rapporteurs étaient Valery Legrain, Philip L. Jackson.


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse était de mieux comprendre les mécanismes mnésiques liés à une stimulation nociceptive. Un premier axe de notre travail a été d'étudier l'influence de la douleur sur la mémorisation de mots grâce à une étude comportementale. Contrairement à d'autres émotions, nous avons montré qu'une douleur n'influençait pas la mémorisation du contenu d'un texte, qu'il soit lié à la douleur ou pas. Le deuxième axe, correspondant à la thématique majeure de la thèse, a été abordé à travers trois études : une étude comportementale permettant de tester la robustesse de la mémorisation nociceptive et ses spécificités; des enregistrements électro-encéphalographiques (EEG) intra-cérébraux afin d'identifier les régions cérébrales impliquées dans la mémorisation nociceptive et leurs interactions et enfin une exploration EEG de scalp chez des sujets sains permettant une vision plus globale des mécanismes mnésiques de ces stimulations. Ces études ont montré des phénomènes liés à la mémorisation non spécifiques à la stimulation nociceptive, telle que l'augmentation de la puissance alpha pendant la phase de rétention. Elles ont également mis en relief des spécificités liées à la mémorisation nociceptive en révélant l'existence d'un biais mnésique suite à une stimulation nociceptive de forte intensité, faussant l'évaluation d'une autre stimulation survenant ultérieurement. Les enregistrements EEG ont montré une augmentation de la connectivité beta entre des régions corticales de la matrice douleur et du cortex préfrontal lors de la phase de rétention. Cette connectivité pourrait refléter une trace de la mise en mémoire des informations nociceptives

  • Titre traduit

    Study of memorisation markers of a painful sensation in Human


  • Résumé

    The aim of this thesis was to better understand memory mechanisms of a nociceptive stimulation.A first axis of our work was to study pain influence on memorisation of words by a behavioural study. Contrary to other emotions, we demonstrated that pain didn’t influence the memory content of a text, related or not to pain.Our second axis, corresponding to the major thematic of this thesis, was addressed through three studies: a behavioural one allowing us to test robustness of nociceptive memorisation and it specificities; intracerebral electroencephalographic recordings (EEG) to identify brain regions involved in nociceptive memorisation and their interactions, and finally scalp EEG exploration in healthy subjects allowing a broader view of memorisation mechanisms of these stimulations.These studies demonstrated phenomena related to memorisation that was nonspecific to nociceptive stimulation, like alpha power enhancement during retention phase. They also highlight specificities related to nociceptive memorisation revealing memory bias existence following nociceptive stimulation of high intensity, distorting next stimulation evaluation. EEG recordings demonstrated beta connectivity enhancement between cortical regions of the pain matrix and prefrontal cortex during retention phase. This connectivity could reflect memory trace of nociceptive information


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.