Méthodologie de provisionnement automatique d’applications métier orientées service sur les environnements cloud

par Hind Benfenatki

Thèse de doctorat en Informatique

Soutenue le 07-12-2016

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale d'Informatique et Mathématiques (Lyon) , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de LIRIS - Laboratoire d'Informatique en Image et Systèmes d'information (Lyon, Rhône) (laboratoire) .

Le président du jury était Claude Godart.

Le jury était composé de Ladjel Bellatreche, Abder Koukam.

Les rapporteurs étaient Corine Cauvet, Khalil Drira.


  • Résumé

    Le développement orienté-service et le cloud computing offrent beaucoup d'opportunités au développement et au déploiement d'applications. En effet, le développement orienté-service permet de composer des fonctionnalités issues de services distribués, développés par différentes organisations. D'un autre côté, le cloud computing permet de provisionner des environnements évolutifs (en fonction du besoin en ressources) de développement et de déploiement, à la demande. Dans ce travail de recherche, nous proposons et décrivons une méthode de provisonnement automatique d'applications métier, orientées-service sur le cloud. Nous avons appelé cette méthode MADONA (Method for AutomateD prOvisioning of service-oriented busiNess Applications). MADONA couvre le cycle de vie de provisionnement d'applications et est basée sur un orchestrateur de services pour la gestion de la configuration, du déploiement, et de la composition de services métier.Dans ce travail, nous visons à réduire les connaissances techniques nécessaires au provisionnement d'applications métier. Pour ce faire, nous apportons trois contributions majeures. Premièrement, l'automatisation de ce provisionnement. En effet, les phases de MADONA sont complètement automatisées. L'utilisateur n'intervient que pour exprimer son besoin et pour utiliser l'application métier automatiquement générée (par la composition de services métier) et déployée sur une IaaS présélectionnée. Deuxièmement, l'enrichissement de la description des services par des concepts liés aux relations d'un service. En effet, les langages de description de services décrivent le plus souvent ces derniers comme des entités isolées et ne considèrent pas les relations entre services. Nous avons défini dans ce travail les relations de composition qui décrivent pour chaque service métier les services nécessaires à son bon fonctionnement, et les services avec lesquels il peut être composé.Troisièmement, nous permettons à l'utilisateur d'exprimer son besoin à un haut niveau d'abstraction des détails techniques de composition et de déploiement. Nous avons pour cela défini un vocabulaire pour formaliser ces besoins fonctionnels (en termes de mots clés décrivant les fonctionnalités désirées, ou de noms de services désirés) et non fonctionnels (en termes de coût, de préférences de déploiement (ex : localisation de déploiement), et de qualité de service). La méthode a été prototypée et testée suivant plusieurs scénarios montrant sa faisabilité

  • Titre traduit

    Method for automated provisioning of service-oriented cloud business applications


  • Résumé

    Service-oriented computing and cloud computing offer many opportunities for developing and deploying applications. In fact, service-oriented computing allows to compose several functionalities from distributed services developed by different organizations. On the other hand, cloud computing allows to provision on demand scalable development and deployment environments. In this resarch work, we propose and describe a Method for AutomateD prOvisioning of service-oriented cloud busiNess Applications (MADONA). The method covers the whole application’s lifecycle and is based on cloud orchestration tools that manage the deployment and dependencies of supplied components. This research work aims to reduce the necessary technical knowledge for provisioning service-oriented cloud applications. To this end, we bring three major contributions. Firstly, we automatise the whole application provisioning. In fact, MADONA phases are fully automated. The user intervenes only in requirement elicitation and when the application is deployed and ready to use. The business application is automatically generated (by composing business services) and deployed in an automatically preselected IaaS. Secondly, we enrich the description of services by integrating concepts describing services’ interactions. In fact, service description languages usually describe services as isolated components and does not consider the interactions between services. We define in this work, composition interactions which describe for each business service, its necessary services and the services with which it can be composed. Thirdly, we allow the user to express her requirements abstracting composition and deployment technical details. To this end, we defined a RequIrement VocAbuLary (RIVAL) to formalize user’s functional (in terms of keywords describing the desired functionalities, or names of desired services) and non-functional requirements (in terms of cost, deployment preferences (ex. preferred location), and quality of service). The method has been implemented and tested showing its faisability


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.