Mental Lexicon Architecture and Morphological Processing of French Verbs

par Gustavo Lopez Estivalet

Thèse de doctorat en Psycholinguistique

Sous la direction de Fanny Meunier.

Soutenue le 04-10-2016

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire Langage Cerveau Cognition (Bron) (laboratoire) .

Le président du jury était Rémi Gervais.

Le jury était composé de Séverine Casalis, Ton Dijkstra.

Les rapporteurs étaient Cheryl Frenck-Mestre, Jean-Pierre Chevrot.

  • Titre traduit

    Architecture du lexique mental et traitement morphologique des verbes français


  • Résumé

    Comment les mots sont-ils reconnus? Comment avons-nous accès à la signification des mots? Ces questions ont été explorées dans des études sur l'accès lexical et la reconnaissance des mots durant le demi-siècle dernier dans les domaines de la psycho-, neuro- et de la linguistique. Le traitement morphologique est un niveau essentiel de traitement pour l'extraction d'information lors de la reconnaissance de mots. A un extrême, les modèles de pleine-entrée proposent le stockage du mot entier dans la mémoire et un traitement morphologique post-lexical paradigmatiques; à l'autre extrême, les modèles décompositionnels proposent une décomposition pré-lexicale et une activation morphologique basée sur des règles; entre les deux, les modèles à double-mécanismes postulent deux voies pour la reconnaissance des mots, une route associative avec les mots entiers et une route combinatoire basée sur des règles. Dans la présente thèse, le traitement morphologique des verbes fléchis en français a été étudié en modalité visuelle dans cinq études. L'étude 1 a recherché à mettre à jour l'organisation du lexique mental en utilisant les effets de fréquences de surface et les effets de fréquences cumulée; l'étude 2 a exploré l'impact des différents processus de formation du radical verbal; l'étude 3 a étudié les opérations morphologiques au travers des suffixes flexionnels; l'étude 4 a testé le traitement morphologique verbal pour des locuteurs de français comme L2; et l'étude 5 a exploré les violations morphologiques verbales via des mesures électro-encéphalographiques. Globalement les résultats suggèrent que tous les verbes français fléchis sont traités par un mécanisme unique avec décomposition morphologique pré-lexicale pour l'accès lexical et la reconnaissance des mots. Il est proposé un traitement différent pour les morphèmes lexicaux et fonctionnels. Les mots sont décomposés en morphèmes atomiques, les représentations morphologiques sont activées dans le lexique mental, et les constituants de mots sont recombinés pour la vérification de mot


  • Résumé

    How words are recognized? How do we process word meaning? These questions have been pursued in lexical access and word recognition studies in the last half century of research in psycho-, neuro-, and linguistics. Morphological processing is an essential level of processing for information extraction during word recognition. In one extreme, full-entry models propose whole word storage in memory and post-lexical morphological processing based on paradigms; in the other extreme, decompositional models posit pre-lexical decomposition and morphemic activation based on rules; between then, dual-mechanism models consider two routes for word recognition, a whole-word associative route and a combinatorial rule-based route. In the present thesis, it was investigated the morphological processing of French inflected verbs in visual modality in five studies. Study 1 researched the mental lexicon organization in function of surface and cumulative frequencies; Study 2 explored different stem formation processes; Study 3 investigated morphological operations in the inflectional suffixes; Study 4 tested the verbal morphological processing in L2 French speakers; and Study 5 tested verbal violations coupled with electroencephalography acquisition. The results suggest that all inflected French verbs are processed by a single-mechanism model with pre-lexical morphological decomposition for lexical activation and word recognition. It is proposed different processing for the lexical and functional morphemes. Words are decomposed in atomic morphemes, morphemic representations are activated in the mental lexicon, and word constituents are recombined for word verification


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.