Apport des bases de données médicoadministratives à l’étude du fardeau de la maladie et de la morbidité évitable dans l’asthme et l’ostéoporose

par Manon Belhassen

Thèse de doctorat en Biologie, médecine et santé

Sous la direction de Éric Van Ganse.

Soutenue le 29-06-2016

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale Evolution Ecosystèmes Microbiologie Modélisation , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (laboratoire) .

Le président du jury était Isabella Annesi-Maesano.

Le jury était composé de Antoine Duclos, Christophe Pison.

Les rapporteurs étaient Florence Tubach, Jean-Pierre Grégoire.


  • Résumé

    En France, l'usage des bases de données médico-administratives dans le cadre épidémiologique est récent comparativement à d'autres pays d'Europe, du fait notamment de leur complexité, liée à leur développement initial mené dans une optique comptable. Les travaux menés ont porté sur l'apport de ces bases de données à l'étude de la prise en charge et de la morbidité évitable dans l'asthme et dans l'ostéoporose. Dans un premier temps, nous avons montré que ces bases de données permettaient au travers d'algorithmes d'identifier des nourrissons asthmatiques et leurs exacerbations, et que la prise en charge de ces nourrissons n'était pas optimale en France, avec une forte consommation d'antibiotiques et de corticoïdes oraux. Nous avons prolongé ces recherches par la description de la prise en charge des asthmatiques enfants/adolescents et adultes, et les constats ont été les mêmes. Une surconsommation des traitements de crise a pu être mise en évidence, ainsi que des sous-groupes de patients à risque d'exacerbation sévère. Ces résultats nous ont amené à nous intéresser tout particulièrement à l'adhésion aux traitements de fond. Dans une étude menée sur 5 000 patients asthmatiques, le taux de couverture par un traitement de fond était en moyenne de 51%, et seuls 24% des patients avaient un taux de couverture supérieur ou égal au taux minimal recommandé (80%). Enfin, concernant l'ostéoporose, nous nous sommes attachés à décrire la prise en charge des patients ostéoporotiques sur une période de 6 ans, en nous concentrant particulièrement sur les changements de stratégies thérapeutiques

  • Titre traduit

    Use of French claims data to investigate burden of disease and unmet needs in asthma and osteoporosis


  • Résumé

    Anglais In France, the use of claims data in the epidemiological context is recent compared to other European countries, in particular because of their complexity, linked to their initial development for accounting purposes. This work was focused on the contribution of these databases to study disease management and unmet needs in asthma and osteoporosis. First, we showed that it was feasible, through algorithms, to identify in these data infants with asthma and their exacerbations, and we noted that management of these infants was not optimal, with high use of antibiotics and oral corticosteroids. We extended this research by describing the treatment of asthmatic children/adolescents and adults, with similar findings. Overuse of reliever therapy was observed, beyond the identification of subgroups at risk of serious exacerbation. These results led us to focus on adherence to controller therapy. In a study including 5,000 asthma patients, the coverage by controller therapy was 51%, and only 24% of patients had a higher coverage than the recommended minimum (80%). Finally, regarding osteoporosis, we described the treatment of osteoporotic patients over 6 years, with a particular focus on treatment switches

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?