La Représentation du Petit Peuple dans la littérature francophone contemporaine pour adolescents : tradition et renouvellement féeriques depuis 1992

par Noémie Budin

Thèse de doctorat en Langues, Littératures et Civilisations

Sous la direction de Christian Chelebourg.

Soutenue le 23-11-2016

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas (Nancy-Metz) , en partenariat avec Littératures, Imaginaire, Sociétés (Nancy) (laboratoire) et de Littérature- Imaginaire- Sociétés / LIS (laboratoire) .

Le président du jury était Francis Marcoin.

Le jury était composé de Sylvie Camet, Laurent Déom, Matthieu Freyheit.

Les rapporteurs étaient Isabelle Casta, Nathalie Prince.


  • Résumé

    Petit Peuple est un terme qui désigne l’ensemble des créatures humanoïdes issues des croyances païennes et des traditions folkloriques : Fées, Lutins, Elfes, Nains, Gnomes, etc. Si, au cours du XIXe siècle, elles semblent avoir été peu à peu délaissées par une littérature qui se voulait sérieuse, le développement au XXe siècle d’une nouvelle littérature de jeunesse, affranchie du corpus légendaire mais ancrée dans l’imaginaire, a vu leur retour en force à la faveur d’un renouvellement ludique de l’héritage littéraire. À la logique de l’édification succédait celle de récréation, comme au souci de compilation celui d’invention.Il est ainsi possible d’observer que la façon dont sont présentés les membres des différentes communautés féeriques, vestiges de croyances anciennes réappropriés par notre culture contemporaine afin d’évoquer les problématiques qui lui sont propres, réveille dès lors la capacité allégorique de ce personnel surnaturaliste.Il s’agit ici de rendre compte de la manière dont celui-ci est identifié, décrit et utilisé dans un corpus faisant appel à différents supports médiatiques : roman, album, BD, cinéma, télévision, jeu vidéo. Il est alors proposé de comprendre les différents ressorts de ce renouement avec des figures très anciennes dans une société qui ne croit plus en ses légendes ancestrales.Sous quelle(s) forme(s) et de quelle(s) manière(s) nous sont présentés les membres de la communauté féerique dans nos fictions contemporaines ? Quel est l’impact interculturel et intermédiatique de ce phénomène ? Quels sont les enjeux de ce retour à un imaginaire ancien pour notre société qui ne croit plus en ces légendes populaires ? Telles sont les questions soulevées au cours de ce travail.Il s’agit donc de considérer l’étude des représentations du Petit Peuple dans notre littérature de l’imaginaire contemporaine comme l’élément central d’une large problématique, s’appuyant sur un fait de société – le renouvellement de cette tradition au sein de notre culture littéraire – et qui englobe à la fois des considérations culturelles, littéraires, sociales, commerciales, ou encore historiques, et qui semble alors révéler un besoin de se tourner de nouveau vers les sources de notre imaginaire.

  • Titre traduit

    The representation of faerie People in contemporary French youth literature : fairytale tradition and renerval since 1992


  • Résumé

    The core issue of this PhD thesis is the Faerie People (Fairies, Elves, Goblins, etc.) who originate from traditional folklore and pagan beliefs. Although this imaginary world was forsaken in the 19th century by a French literature which did not consider it as a serious topic, the growth of a new children literature in the 20th century has allowed a revival of the allegorical nature of these characters for entertaining purposes. It is necessary to demonstrate how the Faerie People is identified, described and used in a corpus that comprises different media, such as novels, comics, cinema, television, and video games. Besides, it will be interesting to understand the different elements which explain the renewal of these ancient characters and its impact on our society.How do the contemporary artists choose to represent these magical characters in their works? What impact does such phenomenon have on cultures and media? What are the challenges of this revival for our society which no longer believes in these popular legends? All these questions are developed in this work.In a nutshell, the representation of the Faerie People in our contemporary imaginary corpus is the core issue of this thesis. Based on the revival of an ancestral tradition, this study is carried out from a cultural, literary, social, marketing, and historical perspective as it seems to reflect our society’s need to get to the roots of this imaginary world.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.