Influence de la température sur les premiers stades de vie de trois espèces de poissons dulcicoles : étude de la survie et de la plasticité phénotypique

par Emilie Réalis-Doyelle

Thèse de doctorat en Sciences agronomiques

Sous la direction de Pascal Fontaine et de Fabrice Teletchea.

Le président du jury était Pierre Joly.

Le jury était composé de Pascal Fontaine, Fabrice Teletchea, Agnès Bardonnet, Guy Claireaux, Nicolas Poulet.

Les rapporteurs étaient Agnès Bardonnet, Guy Claireaux.


  • Résumé

    D’après le dernier rapport du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), le réchauffement climatique devrait se poursuivre au cours du siècle prochain. La température atmosphérique moyenne pourrait augmenter de 0,3°C à 4,8°C avec des valeurs extrêmes allant de 1°C à 6°C en 2100. Ces changements de température auront des conséquences directes et indirectes sur l’ensemble de la biodiversité et plus particulièrement sur les poissons qui sont des animaux poïkilothermes. Dans cette étude, trois espèces ont été choisies en prenant en compte leur stratégie de reproduction et leur différence de tolérance thermique : la truite commune (Salmo trutta), le brochet (Esox lucius) et la carpe commune (Cyprinus carpio). Nous avons, pour chacune des trois espèces, appliqué les mêmes différences de température par rapport à leur température de référence (-4, -2, Tref, +2, +4°C) et étudié les effets sur la survie et le développement des embryons et des larves au cours de l’ensemble de la période d’alimentation endogène. Ce travail a confirmé la loi générale de l’impact de la température sur la période d’incubation (Q10 ~3). La truite commune montre une forte diminution de sa survie lors d’une augmentation de quatre degrés, néanmoins les larves survivantes sont plus grandes et ont un contenu énergétique plus important. La survie des larves de brochet augmente avec la température, ces larves sont les plus grandes et leur contenu énergétique est plus important à la température la plus élevée. La survie de la carpe n’est pas affectée par la température ; néanmoins les larves élevées à basse température sont les plus petites et présentent un faible contenu énergétique. Les résultats de survie pour les premiers stades de vie sont en concordance avec les modélisations des aires de répartition actuelle. Dans le futur, la prise en compte de la niche thermique théorique des premiers stades de vie pourrait permettre d’affiner les prévisions des aires de répartition

  • Titre traduit

    Influence of temperature on early life stages of three species of freshwater fish : study of survical on sterotypic plasticity


  • Résumé

    According to the latest report of the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC), global warming is expected to continue over the next century, the average temperature could increase by 0.3 ° C to 4.8 ° C with extreme values ranging from 1 ° C to 6 ° C by 2100. These temperature changes will have direct and indirect consequences on the overall biodiversity and specifically fish which are poikilotherms. In this study three species were selected taking into account their reproductive strategy and their thermal tolerance: brown trout (Salmo trutta), pike (Esox lucius) and common carp (Cyprinus carpio). We have applied for all three species the same temperature range of from their referential temperature (-4, -2, Tref °C, +2, + 4 ° C). To carry out this study, we investigated biological traits related to survival and development during the endogenous feeding period. This work confirmed the general law of the impact of temperature during incubation phase (Q10 ~ 3). For brown trout, the results show a collapse of its population with an increase of four degrees; nevertheless surviving larvae were the longest and had a more energetic content. The survival rate of pike larvae increased when temperature increased, these larvae were the longest and the had more energetic content. The survival of the carp was not affected by temperature; nevertheless, at the lowest temperature (16°C), the larvae were smaller and had a lower energetic content. The survival results for the early stages of life are an agreement with the current distribution models. In view of this study the theoretical thermal niche species of early live stage should be undertaken to continue to refine prediction models from range


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.