Réintégrer les départements annexés : le gouvernement et les services d’Alsace-Lorraine (1914-1919)

par Joseph Schmauch

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Noël Grandhomme.

Soutenue le 01-12-2016

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) , en partenariat avec Centre régional universitaire lorrain d'histoire (laboratoire) .

Le président du jury était Olivier Dard.

Le jury était composé de François Cochet, Étienne Thévenin.

Les rapporteurs étaient Paul Dietschy, Bertrand Joly.


  • Résumé

    Dès 1915, le gouvernement français élabore des projets politiques et administratifs pour l’Alsace-Lorraine, dans l’hypothèse d’une paix victorieuse. A cette fin, différents organismes sont chargés de formuler des vœux pour l’après-guerre. Au lendemain de l’armistice, un décret confie l’administration préfectorale à trois commissaires de la République, résidant à Metz, Colmar et Strasbourg. La présente étude, consacrée aux organisations civiles en charge de l’Alsace-Lorraine pendant la Première Guerre mondiale s’inscrit dans un horizon administratif aussi bien que politique. Elle s’intéresse aux positionnements adoptés par les autorités françaises, confrontées à une problématique de substitution de souveraineté : définition d’un régime administratif, adaptation législative, intégration à l’espace économique, orientations dans les domaines linguistique, scolaire ou confessionnel. Elle interroge les pratiques du pouvoir dans un contexte de guerre et de redéfinition du rapport de l’Etat vis-à-vis du fait régional. L’espace géographique dans lequel s’inscrit ce sujet de recherches impose également une approche comparatiste avec les réflexions conduites en Allemagne quant au devenir de l’Alsace-Lorraine dans l’hypothèse d’une victoire impériale. L’analyse s’intéresse, dans un premier temps, aux réflexions développées par les organismes chargés de préparer l’avenir des provinces annexées. Partant de cette volonté de réintégrer l’Alsace et la Lorraine, l’étude se penche sur les structures mises en œuvre pour « faire aimer la France ». La réflexion porte, enfin, sur les formes d’administration mises en œuvre sur le terrain, d’abord dans les seuls territoires de Haute-Alsace occupés par les armées françaises, puis, au cours des mois qui suivent le 11 novembre 1918, dans les trois départements recouvrés.

  • Titre traduit

    Returning to motherland : French government and the public administration of Alsace-Lorraine (1914-1919)


  • Résumé

    From 1915, the French government develops political and administrative plans for Alsace-Lorraine in case of a victorious peace. For that purpose, different organizations are involved in the conception of orientations to be applied after war. Following the armistice, a decree puts three commissars of the French Republic, in residence at Strasbourg, Metz and Colmar, in charge of prefectural duties. This study, about the civil organizations in charge of Alsace-Lorraine during the First World War, lies within an administrative, but also political frame. It is dealing with the positioning of French authorities, facing a substitution of sovereignty: definition of an administrative system, adaptation of the existent laws, integration into the French economic space, orientations to be given in the fields of language, scholarship or religion. It questions the practices of government in a context of war and of redefinition of the relations between State and regional power. The geographical frame, in which this research is inscribed, leads necessarily to make comparisons with the reflections about the future of Alsace-Lorraine in case of an imperial victory, that are taking place in Germany in the same time. The analysis will first deal with the projects, which are developed by the organizations in charge of preparing the future of the annexed provinces. To underline this French wish of a return of Alsace-Lorraine, the study will also be handling with the organizations in charge of “inspire love toward France”. The thesis will also be dealing with the different organizations in charge to govern concretely Alsace and Lorraine, in a first time the only territories in Upper-Alsace, that are occupied by the French armies, and during the months that are following November the 11th 1918, the entire the three departments in totality.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-02-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.