Modifications de l’amplitude du réflexe de l’oreille moyenne après inhalation de solvant. Conséquences physiologiques pour les expositions au bruit

par Ludivine Wathier

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Cécile Parietti-Winkler et de Pierre Campo.

Le président du jury était Paul Avan.

Le jury était composé de Monique Chalansonnet.

Les rapporteurs étaient Robert Garnier, Jordi Llorens Baucells.


  • Résumé

    Le réflexe de l’oreille moyenne (ROM) diminue l’énergie acoustique portée par les bruits riches en basses fréquences et de fortes intensités qui pénètrent dans la cochlée. Son déclenchement bilatéral permet ainsi de protéger la cochlée. La perturbation de ce réflexe par des solvants peut accroître les effets cochléo-traumatisants du bruit, notamment chez les salariés du secteur industriel, où bruit et solvant sont souvent associés. L’objectif principal de ces travaux était d’élaborer un test de criblage capable d’identifier les substances volatiles susceptibles de modifier le réflexe. De plus, le choix des solvants nous a permis d’étudier le mode d’action des solvants sur les neurones impliqués dans l’arc réflexe. Pour cela, des rats Brown Norway anesthésiés ont été exposés par inhalation aux solvants aromatiques choisis selon leur lipophilie (log Kow) et/ou selon leur structure. L’amplitude du ROM a été déterminée grâce à la mesure de l’intensité du produit de distorsion acoustique. Les résultats montrent que les effets des solvants sur le ROM sont conditionnés par les paramètres stéréospécifiques des molécules et non par leur lipophilie. Par ailleurs, l’analyse RMN des microsomes de cerveaux de rats confirme que le toluène n’influence pas la fluidité membranaire. En conclusion, le ROM est un bon outil pour détecter des substances dangereuses pour l’audition en cas de co-exposition avec du bruit. De plus, nous pouvons dire que les solvants aromatiques ont une action neuropharmacologique et/ou cochléotoxique qui peuvent retentir de façon distincte sur l’audition des sujets co-exposés au bruit et à des solvants.

  • Titre traduit

    Alterations in the amplitude of acoustic middle-ear reflex after inhalation solvent. Physiological consequences for exposure to noise


  • Résumé

    The middle-ear reflex (MER) reduces acoustic energy carried by the high intensity noises rich in low frequencies at entering the cochlea. His bilateral trigger thus protects the cochlea. Disruption of this reflex by solvents can increase cochleo-traumatic effects of noise, especially among industrial workers, where noise and solvent are often associated. The main objective of this work was to develop a screening test capable of identifying the volatile substances that could modify the reflex. Moreover, the choice of solvents allowed us to study the mode of action of solvents on the neurons involved in the reflex circuit. For this purpose, Brown Norway rats were anesthetized and then exposed to aromatic solvents selected according to their lipophilicity (log Kow) and/or their structure. The amplitude of the MER is determined by measuring cubic distortion product oto-acoustic emissions. For that, aromatic solvents appear to act directly on the neuronal targets involved in the acoustic reflex circuit, rather than on membrane fluidity. The affinity of this interaction is determined by stereospecific parameters rather than lipophilocity. Additionally, NMR spectra for brain microsomes confirmed that brain lipid fluidity was unaffected by toluene exposure. In conclusion, the MER can be used to detect hazardous volatiles substances for the hearing when co-exposed to noise. Moreover, this study revealed that aromatic solvents have a neuropharmacological and/or cochleotoxic action that can act separately on the hearing of workers exposed to noise and solvents simultaneously.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.