Raconter Auschwitz : l’expérience de visite d’un espace mémoriel : le cas d’un voyage scolaire organisé par le Mémorial de la Shoah

par Nathanaël Wadbled

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jacques Walter.

Soutenue le 10-11-2016

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) , en partenariat avec Centre de Recherche sur les Médiations (Metz) (laboratoire) et de Centre de Recherche sur les Médiations / CREM (laboratoire) .

Le président du jury était Michael Rinn.

Le jury était composé de Béatrice Fleury.

Les rapporteurs étaient Emmanuelle Danblon.


  • Résumé

    Les élèves faisant le voyage dans la journée pour visiter le Musée-Mémorial d’Auschwitz-Birkenau font une expérience particulière à la fois de ce site et de l’événement dont il est la trace. Ils ne se contentent pas de recevoir passivement les informations qui leurs sont donnés, mais les réinvestissent dans leur propre champ d’expérience. Ils l’élaborent à partir des différents élément matériels et des différents informations qui leurs sont donnés sur le site. L’image de l’espace est le moyen par lequel quelque chose est communiqué et le résultat de cette communication. Le compte-rendu de la manière dont un groupe d’élève parle de sa visite quelques semaines plus tard permet d’observer la constitution de cet espace vécu et cette mémoire, lorsque ce qui a été éprouvé se met en mots malgré la difficulté du passage de la perception éprouvée à l’élaboration discursive qui se manifeste dans la plupart des situations d’interlocutions. Chaque moment de la visite est associé à des informations apprises sous forme de notions générales dont ils se rendent compte et de représentations mentales qu’ils imaginent, ainsi qu’à des ressentis. À travers cela, ils prennent conscience du caractère à la fois morbide et empathique de la nature humaine. Il s’agit d’une expérience touristique particulière. Se crée alors une certaine communauté entre ceux qui ont eu cette expérience et la volonté de la transmettre qui est à la fois une exigence civique et un besoin de mettre en mot un vécu intime pour le comprendre. Cependant, dans la mesure où cette transmission engage l’intimité d’un vécu et non des informations historiques, elle ne se fait qu’à des proches perçus comme étant intéressés

  • Titre traduit

    Telling Auschwitz : the visiting experience of a commemorative space : case study of a school journey organized by the Memorial de la Shoah


  • Résumé

    Pupils making the day trip to visit the Memorial Museum of Auschwitz-Birkenau have a particular experience both of this site and the event the event of which is the trace. They do not passively receive information given to them, but reinvest it in their own fields of experience. They do it from various material elements and informations which are given during the day into the site. The image of the place is both the way by which something is communicated and at the same time the result of this communication. The report of how a group of pupil speaks about its visit a few weeks later allows to observe the constitution of this living space and this memory. What was felt puts itself in word, despite the difficulty of the passage perception proven to the discursive development manifested in most interlocutions situations. Every moment of the visit is associated with learned information that are general concepts they realize and mental representations they imagine, and with feelings. Through this, they become aware of the human nature that is both morbid and empathetic. So this is a different experience of those are touristic entertainment. There is a community between those who had this experience and the will to transmit that is both a civic requirement and a need to put in word an intimate real-life experience to understand it. However, to the extent that this transmission engages the intimacy of a real-life experience and not af a historical information, it is made only to close people perceived as being interested


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.