Paris Stock Exchange 1870-1914 : financial information and portfolio choices

par Cécile Edlinger

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Antoine Parent et de Maxime Merli.

Le président du jury était Jean-François Gajewski.

Le jury était composé de Olivier Damette.

Les rapporteurs étaient Jan Annaert, Hugh Rockoff.

  • Titre traduit

    Place de Paris 1870-1914 : information financière et choix de portefeuille


  • Résumé

    Cette thèse se compose de quatre chapitres dédiés à l'étude de la Bourse de Paris et des investissements français entre 1874 et 1914. Elle relève d'une démarche cliométrique : les faits historiques sont analysés en mobilisant les outils statistiques et théoriques de l'économie financière.Le premier chapitre participe à la réécriture de l'histoire de l'économie financière. Il démontre que les conseils financiers français avant 1914 relèvent d'une proto-science, prémices à la Théorie Moderne du Portefeuille (T.M.P.) développée à partir des années 1960s. Il justifie l'utilisation, dans le second chapitre, de la T.M.P. pour l'évaluation de la rationalité des choix de portefeuilles internationaux. Nous démontrons la rationalité des flux massifs de capitaux à l'étranger et en particulier à destination des pays européens. Nous constatons la rationalité de la préférence européenne des investisseurs français et le biais des investissements britanniques en faveur des "nouvelles nations". Le troisième chapitre présente une base de données inédite composée des rentabilités mensuelles de tous les types de titres cotés à la Bourse de Paris entre 1874 et 1914. Il s'agit d'un indicateur fiable des performances de la Bourse de Paris et de l'information publique en France sur cette période. Dans le quatrième chapitre, nous réalisons la première évaluation des conseils de l'analyste financier français A. Neymarck (1913), à la veille de 1914. Nous montrons que le risque de chaque catégorie d'actifs est correctement perçu, l'existence d'une hiérarchisation des portefeuilles proposés en fonction de la richesse de l'investisseur et mettons en avant les imperfections de ces conseils.


  • Résumé

    This PhD dissertation is composed of four chapters dedicated to the study of the Paris Stock Exchange and French investments from 1874 to 1914. It follows a cliometric approach, whereby historical facts are analysed using the statistical and theoretical tools of financial economics.The first chapter contributes to a re-evaluation of the history of financial economics. It shows that French financial advice before 1914 was part of a proto-science which laid the foundations for the Modern Portfolio Theory (M.P.T.) developed from the 1960s onwards. This finding justifies the use of the M.P.T in the second chapter to assess the rationality of international portfolio choices. We demonstrate the rationality of huge capital flows toward foreign countries and in particular toward European countries. We note the rationality of the French investor's preference for European securities, and the bias towards "young nations" in British investments. The third chapter introduces an original database composed of the monthly returns for all the types of securities listed on the Paris Stock Exchange from 1874 to 1914. It is a reliable indicator of Paris Stock Exchange performances and of the public information available in France at that time. In the fourth chapter, we make the first assessment of the advice provided by the French financial analyst A. Neymarck (1913), prior to 1914. We show that the risk of each asset category is correctly evaluated, evidence the ranking of the suggested portfolios according to the investors' wealth, and pinpoint the few imperfections of his advice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.