L'Inde vécue. De l'objet à la société, les français à Pondichéry (1770-1778)

par Kévin Le Doudic

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gérard Le Bouëdec.

Le président du jury était Sylviane Llinares.

Le jury était composé de Olivier Raveux, Romain Bertrand.

Les rapporteurs étaient Jacques Weber, Gilbert Buti.


  • Résumé

    Les recherches sur les compagnies françaises des Indes orientales connaissent depuis trois décennies un nouvel élan. Si aujourd’hui les volets économiques, administratifs et politiques du fonctionnement de cette aventure mercantile et de la présence française dans l’océan Indien sont bien connus, le cadre de vie quotidien de ses acteurs dans les comptoirs l’est beaucoup moins. Cette thèse propose de se concentrer sur la société française de Pondichéry et sur son environnement quotidien en prenant comme point de départ sa culture matérielle. À partir des archives notariales françaises de l’Inde au XVIIIe siècle, il est possible de redessiner cette société ultramarine et de saisir bien plus que le simple environnement matériel. Les modalités de l’implantation et de l’adaptation des Européens en Inde, peuvent ainsi être précisées. Ensuite, la structure proprement matérielle est identifiable : les approvisionnements des possessions françaises de l’océan Indien qui définissent la consommation, les choix et les logiques d’aménagement intérieur, etc. Enfin, l’environnement culturel dans lequel les européens évoluent dans les comptoirs de l’Inde est accessible, notamment grâce à l’étude du degré d’ancrage des individus dans la culture de l’océan Indien. Ont-ils cherché à préserver leur culture européenne, ou se sont-ils « indianisés » ? Des différences sont-elles visibles selon les époques, les catégories sociales et professionnelles étudiées ? Pour répondre à ces questions, les collections des musées européens et asiatiques, ainsi que le patrimoine architectural des comptoirs français de l’Inde du XVIIIe siècle, viendront enrichir et compléter les sources d’archives.

  • Titre traduit

    India experienced. From material object to society, the French in Pondicherry (1700-1778)


  • Résumé

    Over the last three decades research on the French East India Company has seen a new impetus. If today the economic, administrative and political functioning components of this mercantile adventure and the French presence in the Indian Ocean are well known, the milieu quotidian of its players in the trading posts are less such. The present thesis focuses on French society in Pondicherry and on its daily environment, material culture being its starting point. Using the French notarial archives of India in the XVIII century, it is possible to redraw this ultramarine society and to understand much more than the simple material environment. The methods of the establishment and of the European adaptation in India can thus be clarified. Afterwards, the strictly material structure is identifiable: the supply of French possessions of the Indian Ocean, which define the consumption, the logic and choices of internal organization, etc. Finally, the cultural environment in which Europeans evolve in the Indian trading posts is accessible, notably as a result of studying individual’s degree of integration into the Indian Ocean culture. Did they seek to preserve their own European culture or were they ‘indianised”? Are there some differences noticeable according to the period, social categories and professionals studied? To answer these questions, the European and Asian museum’s collections, as well as the French trading posts architectural patrimony of India in the XVIII century, will enhance and complete the archive sources.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 14-01-2021

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Vannes). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.