Recyclage des déchets de terre cuite

par Elmas Cilli-Dogru

Thèse de doctorat en Matériaux Céramiques et Traitements de Surface

Sous la direction de Agnès Smith et de Claire Peyratout.

Le président du jury était Vincent Gloaguen.

Le jury était composé de Jean-Michel Brossard, Laurent Chateau, Marie-Anne Bruneaux.

Les rapporteurs étaient Anne Leriche, Jacques Poirier.


  • Résumé

    Le recyclage ou la réutilisation des déchets de démolition de maisons individuelles, de petits collectifs et de sites industriels édifiés en terre cuite, est actuellement limité par la présence de déchets composites, formés par l’assemblage de terre cuite, de mortier et / ou de plâtre principalement. Dans l’optique de valoriser la terre cuite dans la même filière ou dans d’autres secteurs industriels, la présence de plâtre, pouvant générer des ions sulfates au contact de l’eau, est un obstacle. La principal option de fin de vie des déchets de terre cuite en mélange est ainsi l’enfouissement en installation de stockage de classe 3. Le but de cette thèse a été de développer une méthode de séparation des déchets de démolition de terre cuite, plus intéressante d’un point de vue environnemental que l’enfouissement, et permettant de récupérer des matières premières secondaires de terre cuite valorisables dans des filières pertinentes. Une étude du gisement a été réalisée afin d’établir la nature des assemblages en présence dans les déchets de déconstruction et de fournir des échantillons représentatifs. Ces échantillons ont permis la détermination des mécanismes d’adhésion des interfaces. Une méthode de séparation a ainsi été développée et la compatibilité des matières premières secondaires de terre cuite a été comparée vis-à-vis de trois filières de valorisation.

  • Titre traduit

    Recycling of fired clay waste


  • Résumé

    Recycling or reuse of demolition waste from individual houses, small collectives and industrial sites built with fired clay bricks, is currently limited by the presence of mixed waste, which is mainly an assembly of fired clay bricks, mortar and gypsum. In the perspective to valorize fired clay waste from demolition, the presence of gypsum, which may contain sulfates, is a restriction. Currently, the main end-of-life option for non-dissociated fired clay waste is the landfilling in waste storage facilities of class 3. The aim of this PhD thesis is to develop a separation process of mixed fired clay waste, environmentally more friendly than landfilling, in order to recover and valorize secondary raw materials in relevant industrial sectors. A study of the deposit has been done to identify the nature of the mixed demolition waste and to supply representative waste samples. Those samples enable to define the adhesion mechanisms at the interfaces. Then, a separation method has been developed. Finally, three routes have been investigated in order to valorize the recovered clay bricks.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 30-11-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.