Un monde de signes et de figures. : Monuments, reliefs, inscriptions hiéroglyphiques en Anatolie entre âge du Bronze et âge du Fer

par Maria Elena Balza

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Isabelle Klock-Fontanille.

Soutenue le 01-12-2016

à Limoges , dans le cadre de École doctorale cognition, comportements, langage(s) - CCL (Poitiers) , en partenariat avec Centre de recherches sémiotiques (Limoges) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marie Klinkenberg.

Le jury était composé de Isabelle Klock-Fontanille, Jean-Marie Klinkenberg, Jean-Pierre Levet.

Les rapporteurs étaient René Lebrun, Clélia Mora.


  • Résumé

    L’objectif du travail de recherche est de présenter une analyse du système d’écriture hiéroglyphique anatolien entre la moitié du IIe millénaire av. J.-C. – quand des symboles graphiques déjà connus et employés en milieu anatolien commencent à s’organiser en système – et les premiers siècles du Ier millénaire av. J.-C. Le corpus pris en considération est constitué essentiellement par les inscriptions monumentales de la période hittite. Les caractéristiques principales de ces inscriptions ont été par la suite comparées avec un certain nombre de textes de la période post-hittite. Au cours du travail de recherche, à une analyse proprement philologique et linguistique des textes qui constituent le corpus examiné, on a préféré une approche différente, capable de prendre en considération tous les aspects et les propriétés des hiéroglyphes anatoliens. Les pratiques sociales liées aux phénomènes d’écriture, le choix des supports, les pratiques de mise en page des textes, le rôle des rédacteurs, la perception des textes de la part des lecteurs et le caractère « politique » du corpus ont constitué le véritable cœur de la recherche. Un intérêt particulier a été également porté au rapport entre « code scriptural » et « code visuel », et notamment au fait que, dans le cas de l’écriture hiéroglyphique anatolienne – comme dans le cas de toute écriture hiéroglyphique – l’opposition figuratif vs textuel doit forcement être mis de côté en raison des principes mêmes du fonctionnement du système d’écriture.

  • Titre traduit

    A World of Signs and Figures. : Monuments, Reliefs and Hieroglyphic Inscriptions in Anatolia Between the Bronze Age and the Iron Age


  • Résumé

    The main goal of the research work is to present a survey on the Anatolian hieroglyphic script between the middle of the 2nd millennium BC – when a series of symbols already known and used in Anatolia takes the form of a proper writing system – and the first centuries of the 1st millennium BC. The text corpus chosen as case study mainly consists of the monumental inscriptions dating to the Hittite Empire Period. These inscriptions and their main characteristics have been subsequently compared with some representative texts dating to the Neo-Hittite period. Concerning the methodological aspects of the research, instead of a philological and linguistic analysis of the corpus taken into consideration, it has been preferred an approach able to take into account the social practices connected with the use of the writing system. According to this methodological choice, special attention has been paid to the text carriers, the organization of the texts’ layout, the role played by the authors and the scribes, the ‘consumption’ of the texts by the target audience, and the political and ideological character of the inscriptions. In addition, in the light of the fundamental nature of the Anatolian hieroglyphic system, the signs of which are both images and signs of writing, particular attention has also been paid to the link existing between ‘writing’ and ‘visual’ codes, and especially to the ambiguous relationship existing between the iconographic and textual elements of the inscriptions.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 30-12-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.