L'essor de la culture virtuelle au Liban, entre effervescence numérique et instabilité politique : Réseaux sociaux, musique en ligne et sites institutionnels

par Haytham Daezly

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Eléni Mitropoulou.

Soutenue le 08-11-2016

à Limoges , dans le cadre de École doctorale cognition, comportements, langage(s) - CCL (Poitiers) , en partenariat avec Centre de recherches sémiotiques (laboratoire) .

Le président du jury était Nicole Pignier.

Le jury était composé de Eléni Mitropoulou.

Les rapporteurs étaient Valérie Jeanne-Perrier, Alexandra Saemmer.


  • Résumé

    Aujourd’hui, en tournant la page du chapitre sombre de la guerre civile au Liban qui a frappé le pays pendant quinze ans, et après toutes ces années de guerre, de mort et de destruction que le pays a vécu malgré ses conflits, le germe du confessionnalisme demeure présent dans sa mosaïque constitutionnelle. Une question se pose : une culture de l’après-guerre est-elle possible ? La guerre a laissé des traces profondes certes, mais la société civile se mobilise et c’est particulièrement dans le domaine artistique où elle trouve une issue. Par ailleurs, la diversité de la population libanaise, composée de différents groupes ethniques et religieux, a contribué au métissage culturel d’un pays en perpétuelle ébullition artistique. À l’heure actuelle où Internet et réseaux sociaux, applications du Web 2.0 et dispositifs numériques envahissent notre quotidien, et à l’avènement des TIC qui ont permis le développement d’une économie totalement nouvelle à savoir numérique, appelée aussi économie d’Internet, les producteurs et les consommateurs ont modifié leur comportement. Il est important de questionner le rôle et l’impact des nouvelles technologies d’information et de communication dans la culture virtuelle au Liban, en nous appuyant sur les pratiques d’artistes contemporains « engagés » et leur présence « en ligne ». Quels messages utilisent-ils pour promouvoir leurs idées et leur art ? Dans cette optique, nous recensons les principaux acteurs de la médiation numérique afin de faire émerger les pratiques culturelles les plus pertinentes des différentes institutions au Liban. Tels sont les enjeux auxquels, entre autres, nous nous intéressons dans notre réflexion.

  • Titre traduit

    The development of virtual culture in Lebanon through digital effervescence and political instability : social medias, online music and institutional sites


  • Résumé

    Today, turning the dark page of lebanese civil war chapter that hit the country for fifteen years, and after all these years of war, death and destruction that the country has lived despite its conflicts, the germ of sectarianism remains present in its constitutional mosaic. Where is the question that arises : will there be a postwar period for culture ? The war left deep traces of course, but civil society is mobilising and it is particularly in the arts where it finds the outcome. Moreover, diversity of the Lebanese population, composed of different ethnic and religious groups, has contributed to the cultural melting pot of a country in its perpetual artistic boil. Currently, social medias and Internet network, Web 2.0 applications and digital devices invade our daily life, and the advent of ICTs which have enabled the development of a completely new economy that is one of the digital economy, called Internet economy also, producers and consumers have changed their behavior. It is important to question the role and impact of new ICT technologies of virtual culture in Lebanon, relying on contemporary artists practices who are "committed" with their "online" status. What messages do they use to promote their ideas and art ? In this context, we identify the key players of the digital mediation to bring out the most relevant cultural practices of different institutions in Lebanon. Such are the challenges, among others, in which we are interested in our thinking.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.