Les supports de l'écriture et de la communication en milieu carcéral

par Stephanie Delugeard

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Isabelle Klock-Fontanille et de Didier Tsala Effa.

Soutenue le 23-09-2016

à Limoges , dans le cadre de École doctorale cognition, comportements, langage(s) - CCL (Poitiers) , en partenariat avec Centre de recherches sémiotiques (laboratoire) .

Le président du jury était Anne Beyaert-Geslin.

Le jury était composé de Isabelle Klock-Fontanille, Didier Tsala Effa, Philippe Artieres.

Les rapporteurs étaient Anne Beyaert-Geslin, Astrid Guillaume.


  • Résumé

    D'un point de vue sémiotique, nous chercherons à analyser des productions de détenus résidant dans les prisons françaises afin de mettre en évidence les différences communicationnelles qui existent entre la société libre et ce milieu fermé. Pour cela, il nous faut comprendre le fonctionnement carcéral en tant que dispositif, que structure qui traite le corps comme un support de punition, même si la notion d'amendement est de plus en plus centrale dans le système judiciaire. Nous parcourrons les méthodes employées par certaines grandes écoles de communication afin d'améliorer les déficiences communicationnelles pour les confronter à la réalité carcérale.Nous verrons que les différences se trouvent principalement dans le choix et le détournement des supports de communication, ce qui est dû à des contraintes carcérales oppressantes, qui se manifestent dans les productions elles-mêmes. Toutes ces différences nous permettront d'élaborer un modèle d'écriture et de communication typiquement carcéral.

  • Titre traduit

    The supports of the writing and communication in prisons


  • Résumé

    From a semiotic point of view, we shall try to analyze prisoners' productions living in the French prisons to highlight the communicational differences that exist between the free society and this closed environment. For that purpose, it is necessary to us to understand the prison functioning as device, as structure which treats the body as a support of punishment, even if the notion of amendment is more and more central in the judicial system. We shall look to the methods used by some schools of communication to improve the communicationaldeficiencies to confront them with the prison reality. We shall see that the differences are mainly in the choice and the misappropriation of communication supports, what is due to oppressive prison constraints, what shows itself in the very productions. All these differences will allow us to develop a typically prison model of writing andcommunication.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.