L'iconographie de l'image zodiacale dans l'Occident médiéval, jusqu'à la fin du XIe siècle : sa transmission, sa diffusion, son interprétation

par Vassiliki Malatra

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Christian Heck.

Le président du jury était Éric Palazzo.

Le jury était composé de Christian Heck, Éric Palazzo, Jacqueline Leclercq-Marx, Marc Gil.

Les rapporteurs étaient Éric Palazzo, Jacqueline Leclercq-Marx.


  • Résumé

    Le zodiaque, un motif païen antique, a été transposé tel quel dans l'iconographie chrétienne. on trouve également des signes du zodiaque isolés ou en groupes. ils sont souvent jumelés aux douze mois ou aux tâches saisonnières. les premières images en Occident apparaissent dans les manuscrits du début du ixe siècle. aux xiie et xiiie siècles, elles se diffusent dans plusieurs pays de l'Europe occidentale et sur tous les supports. le schéma zodiacal, introduit trois mille ans avant notre ère par la civilisation sumérienne, a été développé par les grecs vers le ive siècle avant j.c. au iie siècle de notre ère, Ptolémée, dans son ouvrage l'almageste, adopta la configuration de l'univers telle qu'elle avait été formulée par Aristote, allégée par Apollonius et enrichie par hipparque. l'almageste fut traduit au ixe siècle par les arabes. l'occident chrétien n'en eut généralement connaissance qu'au xiie siècle, lorsque Gérard de Crémone, le traduisit en latin. pendant les xiie et xiiie siècles tout un corpus de doctrines cosmologiques et philosophiques antiques, devint accessible à l'occident grâce aux traductions. cependant l'Eglise chrétienne, dès ses premières années, se fonda sur les connaissances astronomiques antiques pour dresser un comput ecclésiastique déterminant la date de pâques et celle la plupart des fêtes mobiles du calendrier liturgique. ce n'est que plus tard qu'elle développe une cosmologie dans laquelle s'inscrit le thème du zodiaque. cette cosmologie n'a pas voulu subordonner le monde à l'influence déterminée des astres mais trouver une unité métaphysique susceptible de donner un sens à toute existence physique. notre étude de l'iconographie du zodiaque tentera de montrer comment l'analyse des images éclaire l'histoire de la réception des doctrines cosmologiques dans le monde médiéval de l'occident.

  • Titre traduit

    The iconographer of the zodiacal image in the medieval West, until the end of the eleventh century : its transmission, dissemination, interpretation


  • Résumé

    The zodiac, an ancient pagan motif, was transmitted as it is in the Christian iconography. We also find signs of the zodiac isolated or in groups. They are often connected with the twelve months or the seasonal tasks. The first images in Occident appear in the manuscripts of the beginning of the IXth century. In the XIIth and the XIIIth centuries, they are diffused in several countries of Western Europe and in all media. The zodiac diagram, introduced by the Sumerians three thousand years B.C., was developed by the Greeks around the IVth century B.C. In the IInd century, Ptolemy, in his book "Almageste", adopted the configuration of the universe as it was formulated by Aristotle, lightened by Apollonius and enriched by Hipparque. The "Almageste" was translated in the ninth century by the Arabs. The Christian Occident was informed of it only in the XIIth century, when Gerard of Cremona translated it into Latin. During the twelfth and thirteenth centuries a body of ancient philosophical and cosmological doctrines became accessible to the Occident through translations. However, the Christian church, from its early years, relied on the ancient astronomical knowledge to develop an ecclesiastical computation to determine the date of Easter and the most movable feasts of the liturgical calendar. It was only later that the church developed a cosmology which fits the theme of the zodiac. This cosmology does not want to subordinate the world to the influence of the stars but to find a metaphysical unity that would give meaning to all physical existence. Our study of the iconography of the zodiac will attempt to show how the analysis of the images illuminates the history of the reception of the cosmological doctrines in the medieval world of the Occident.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.