L'épreuve de la retraite en milieu protégé. Les travailleurs handicapés dans la fabrique du vieillissement.

par Muriel Delporte

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Vincent Caradec.

Le président du jury était Geneviève Cresson.

Le jury était composé de Vincent Caradec, Geneviève Cresson, Danilo Martucceli, Isabelle Mallon, Bernard Ennuyer.

Les rapporteurs étaient Danilo Martucceli, Isabelle Mallon.


  • Résumé

    Cette thèse étudie l’expérience de la retraite de personnes ayant travaillé en milieu protégé et ayant un handicap intellectuel. Cette expérience prend corps dans un contexte particulier, car l’organisation sectorielle des dispositifs médicosociaux rend la transition de la retraite des travailleurs handicapés particulièrement délicate. Le travail protégé créé une imbrication forte des sphères de la vie des travailleurs handicapés, et la transition vers la retraite relève alors d’une bifurcation. Dans ce nouveau temps de leur vie qu’est la retraite, ces personnes vont s’efforcer de recréer un équilibre dans leur existence, en s’appuyant sur différents supports matériels, relationnels ou symboliques, en fonction de leur disponibilité et de la légitimité qu’elles leur accordent. Les dispositifs à l’intention des « personnes handicapées vieillissantes » sont sans cesse agis et modifiés par un jeu de transactions entre quatre catégories d’acteurs : les personnes en situation de handicap bénéficiaires de l’action publique, les professionnels qui les accompagnent, les représentants d’organismes gestionnaires et les représentants des autorités de tutelle. Ainsi, si les travailleurs handicapés sont « pris » dans la fabrique du vieillissement opérée par les politiques publiques, ils jouent également un rôle actif dans la fabrique de leur propre vieillissement et agissent sur les dispositifs qui encadrent leur expérience de la retraite.

  • Titre traduit

    The trial of retirement in a protected environment : disabled workers in the fabric of ageing


  • Résumé

    This thesis studies the experience of retirees having worked in a protected environment with an intellectual disability. This experience takes shape within a specific context, as the sectorial organization of medico social measures makes the transition towards retirement for disabled workers particularly delicate. Working in a protected environment creates a strong imbrication of the spheres of life for disabled workers, and the transition towards retirement creates a detour from this. In this new stage of their lives, these individuals will attempt to recreate a balance in their existence, by relying on various material, relational or symbolic aids according to their availability and the legitimacy that they give them. The measures for ageing disabled people are continuously being acted on and modified by a game of transactions between four categories of actors: disabled people benefiting from state support, professionals accompanying them, representatives from management organizations and representatives of guardianship authorities. Thus, if the disabled workers are “stuck” within the fabric of ageing implemented by the public authorities, they also play an active role in their ageing process and act on the measures that oversee their experience of retirement. Key words: retirement, ageing, disability, trial, support.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.