Mutations de l'héritage rabelaisien dans la littérature française du XIXe siècle : la figure du bon vivant et le rapport à la nourriture

par Alexandre Leroy

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Andrea Del Lungo.

Le président du jury était Éléonore Roy-Reverzy.

Le jury était composé de Andrea Del Lungo, Éléonore Roy-Reverzy, Bertrand Marquer, Anne-Pascale Pouey-Mounou.

Les rapporteurs étaient Bertrand Marquer, Anne-Pascale Pouey-Mounou.


  • Résumé

    L’objectif de la thèse est de proposer un point de vue global de l’héritage rabelaisien sur la littérature du XIXe siècle, tant dans la critique littéraire que dans le roman, à travers la représentation du bon vivant mais aussi du repas. Il s’agit aussi de remarquer les références des multiples écrivains quant à des œuvres telles que le Gargantua. Le bon vivant décrit par Rabelais sera le medium principal de notre travail. Le personnage et ses traits spécifiques seront comparés aux adaptations des auteurs consacrés, tels que Balzac, Dumas, Gautier, Flaubert ou encore Zola, mais également d’écrivains aujourd’hui moins connus comme Nodier ou Cladel. On verra comment les écrivains du XIXe siècle font coïncider le texte de référence avec leur temps et leurs styles propres. L’abîme entre les XVIe et XIXe siècles est large et profond, et implique un certain nombre de mutations dans l’adaptation du personnage et de sa nourriture. A fortiori, les choix d’écriture des écrivains sont autant d’indices révélateurs de ce qui frappait, positivement ou négativement, les auteurs rabelaisants dans le style de leur auteur fétiche ; ils montrent aussi des buts particuliers que l’on mettra en lumière.

  • Titre traduit

    Mutations into Rabelais' Legacy during the Nineteenth Century's French Literature : the 'Bon Vivant' Character and the Link with Food


  • Résumé

    The thesis’s objective is to propose a global point of view of Rabelais’s legacy on the Nineteenth Century’s French Literature, in the critique as in the fiction, through the representation of the ‘bon vivant’ character and the food. We will study the references between the authors towards Rabelais’s books such as Gargantua. The ‘bon vivant’ (like Gargantua itself) as described by Rabelais is the main tool of my work. The character and its proper characteristics will be compared to its adaptations by some of the French most famous writers from the French Nineteenth Century, like Balzac, Dumas, Gautier, Flaubert or Zola, but also by some less known authors like Nodier or Cladel. We will see how they link the Rabelaisian source to their own time and styles. The chasm between the 16th and the 19th Centuries is large and deep, and implies some mutations in the adaptation of the ‘bon vivant’ and its food. Furthermore, the writers’ choices in the writing are some clues revealing what marked (positively or negatively) the authors who admired Rabelais inside the style of their beloved writer. These choices can also show some particular goals of the writing, that we will try to point out.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 27-06-2021


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.