D’une perspective anthropologique vers l’élaboration d’un dispositif de management des connaissances en Afrique de l’Ouest

par Gilbert Capo Chichi

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Widad Mustafa El Hadi.

Le président du jury était Laurence Favier.

Le jury était composé de Widad Mustafa El Hadi, Laurence Favier, Fabrice Papy, Alain Kiyindou, Hakim Hachour.

Les rapporteurs étaient Fabrice Papy, Alain Kiyindou.


  • Résumé

    À l‟instar de la mutation des Sciences Humaines et Sociales soutenues par le bouleversement des paradigmes des sciences de l'information et de la communication, et des systèmes de l‟organisation des connaissances vers ceux portés par les sociétés du savoir, il est important, de réétudier la relation entre les individus, les communautés et la technologie dans un contexte d‟apprentissage pour une capitalisation des connaissances.L‟objectif de cette thèse est de proposer un modèle hybride de capitalisation des savoirs soutenu par le management des connaissances dans un contexte béninois. Cette proposition vise à une amélioration des résultats de la réutilisation des connaissances en entreprise.Ainsi, nous sommes parti d‟une interrogation sur l‟existence d‟un modèle de capitalisation des connaissances endogènes pouvant booster le développement des entreprises ouest-africaines en général et béninoises en particulier. Pour vérifier la possibilité de l‟application ou de la transposition de ce modèle traditionnel aux réalités de l‟entreprise, nous nous sommes intéressé aux facteurs pouvant affecter l‟efficacité des processus de transfert pour une capitalisation. Ces facteurs ont été identifiés lors de notre revue de littérature pendant laquelle nous avions constaté une multitude de techniques et d‟approches théoriques permettant d‟appréhender le phénomène. Cependant, au cours de cette recherche, nous sommes partagé entre deux courants de pensée dominants, dans ce champ disciplinaire, que sont le constructivisme et le positivisme.Dans cet élan, nous sommes parti d‟une perspective anthropologique vers la mise en place d‟un dispositif de capitalisation des connaissances en Afrique de l‟ouest. Ainsi, nous nous sommes inspiré de la manière dont les communautés Yoruba Nago du Fa perçoivent la vie de l‟entreprise et la transmission du savoir (quelle connaissance transférée, par quels outils, et l‟impact de ce transfert sur la communauté).Pour atteindre cet objectif évoqué plus haut, nous avons procédé par une méthode exploratoire qualitative auprès des différents acteurs de la communauté de pratique Fa et aussi auprès de certaines entreprises béninoises. Ceci a été fait à travers l‟implémentation (adaptation) d‟un dispositif de capitalisation des connaissances dans l‟entreprise en tenant compte des réalités culturelles et anthropologiques dont le cas est présenté dans cette thèse par une étude empirique.

  • Titre traduit

    From an Anthropological perspective to the elaboration of a knowledge management system in West Africa


  • Résumé

    As the mutation of Humanities and Social Science supported by the disruption of information science paradigms and communication, knowledge organization systems to those worn by knowledge societies, it‟s important to reconsider the relationship between individuals, communities and technology in a learning process environment for knowledge capitalization. The objective of this thesis is to propose a hybrid model of knowledge capitalization supported by knowledge management in Benin context.The aims of this proposal, is to improve the results of the re-use of business knowledge. So we will start with a questioning of the existence of an endogenous knowledge capitalization model which can boost the development of West African enterprises in general and Benin in particular.To verify the possibility of the application or transposition of this traditional model to the realities of the business, we focuse on the factors that may affect the efficiency of the transfer process for capitalization. These factors were identified in our literature review in which we found multitude of techniques and theoretical approaches to understand the phenomenon. However, in this research, we are divided between two dominant schools of thought in this subject area that are constructivism and positivism. In this momentum, we start from an anthropological perspective towards the establishment of a knowledge capitalization system in West Africa. Inspired by the way the Yoruba Nago communities and Fa perceive corporate life and the transmission of knowledge (what knowledge transferred, for which tools and the impact of this transfer on the community).To achieve this goal mention above, we will conduct a qualitative exploratory approach to the various players in the Fa community of practice and also in some enterprises in Benin. This through the implementation (adaptation) of a knowledge capitalization device in the company, taking into account cultural and anthropological realities whose case is presented in this thesis by an empirical study.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 30-03-2021

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.