Les modes d’engagement en contexte d’injonction au projet : le cas des jeunes des Ecoles de la Deuxième Chance

par Maël Loquais

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Mokhtar Kaddouri et de Isabelle Houot.


  • Résumé

    Si les injonctions au projet (que nous désignons comme les exigences liées à la conduite d’un parcours) se généralisent à l’ensemble de la société, elles ciblent particulièrement les jeunes dits « en difficultés », notamment au travers des dispositifs de deuxième chance. Or, en quoi ce type de dispositif constitue une possibilité réelle, pour les sujets en formation, d’infléchir leur trajectoire ? En interrogeant les ressorts de l’engagement en formation des « jeunes en difficultés », la présente thèse questionne les liens que l’on peut établir entre l’engagement individuel et la portée effective des injonctions au projet. A ce titre, la caractérisation des différences interindividuelles constitue une entrée pour mesurer certains effets des injonctions au projet dans de tels contextes. Dans une optique à dominante sociologique, le rapport aux injonctions implicites (véhiculées par le dispositif de deuxième chance) est ici abordé au cœur de l’expérience individuelle du sujet. La notion de forme de capabilité y est convoquée en tant qu’elle donne à voir les dynamiques normatives qui sous-tendent l’engagement en formation (visées d’émancipation, de repli…) et les possibilités d’usages du dispositif. A partir d’un corpus de quarante entretiens réalisés avec des jeunes des Écoles de la Deuxième Chance (E2C) et d’une analyse empruntant aux démarches qualitatives, les résultats font état de surdéterminations dans les processus qui sous-tendent l’engagement. En outre, cette recherche interroge plus globalement la portée (potentielle et effective) de dispositifs tels qu’E2C, et ouvre des perspectives sur l’idée de contrat implicite qui traverse les pratiques d’accompagnement.

  • Titre traduit

    Training commitment in project injunction contexts : case of young adults in second chance schools


  • Résumé

    If project injunction concerns the whole society they have specific effects on young adults, especially in second chance schools/education. Yet, how this kind of school would constitute a real possibility, for young adults, to change their path? By questioning young adult’s training engagement process, this thesis examines links between individual engagement and the effective impact of project injunction. Therefore, characterization of individual differences permits to establish the project injunction effects in such contexts. How is it possible to explain and understand such contexts training commitment? In a sociological view, the thesis argued in this contribution lay to determine underpinned engagement processes which characterize movement into training. The analysis focuses on form of capability concept, which characterize normative processes (i.e. how young adults consider their own training situation). Based on 40 interviews of young adults in second chance schools, the analysis (qualitative method) needs to present or "put over" how training engagement adjustments depends on young adults effective commitment to change their path.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.