Renouveler la ville, reproduire la nature : une socio-anthropologie des processus décisionnels et des relations à la nature au sein d’un projet urbain durable

par Antonio dos Santos (Dos Santos)

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Abdelhafid Hammouche et de Hélène Melin.


  • Résumé

    Relativement à l’essor d’un urbanisme, tantôt qualifié de durable, tantôt d’écologique par la littérature scientifique, cette thèse interroge les évolutions du rapport à la nature en contexte urbain à travers les pratiques et les représentations sociales des acteurs d’un projet d’aménagement. La recherche menée entre 2011 et 2015 cible le programme de reconversion d’une friche industrielle urbaine en écoquartier, situé sur le versant nord-est de la métropole lilloise, à partir d’une enquête qualitative mobilisant observations ethnographiques, entretiens semi-directifs et analyse de la littérature afférente (grise, législative et réglementaire). Le projet urbain, considéré ici comme un instrument de l’action publique, constitue un analyseur privilégié de l’évolution des politiques de la nature en milieu urbain. Le questionnement guidant cette recherche est le suivant : quelles formes de natures sont produites dans un projet urbain qualifié de durable par ses initiateurs, selon quelles modalités décisionnelles et de gouvernance effectives, et sur la base de quel paradigme socio-culturel ? L’analyse est conduite à l’aide d’une double perspective théorique, croisant socio-anthropologie de l’environnement et de l’action publique, et faisant plus spécifiquement dialoguer anthropologie de la nature et analyse cognitive des politiques publiques. Nous démontrons que malgré la persistance d’une conception utilitariste de l’environnement, les évolutions actuelles de l’urbanisme, entendu dans un sens large, préfigurent une mutation de la place accordée de la nature dans la ville. De façon plus générale s’esquisse ainsi une dissolution progressive de la césure ville-nature.

  • Titre traduit

    Renewing the city, reproducing nature : a socio-anthropology of decision-making process and nature relationship in a sustainable urban project


  • Résumé

    Relatively to the development of sustainable urban planning, this thesis examines the evolution of relationship with nature in an urban context through social practices and representations of stakeholders in a planning project. The research was conducted between 2011 and 2015 and targets the reconversion program of a urban industrial wasteland into green neighborhood, located on the northeast area of Lille, from a qualitative survey mobilizing ethnographic observations, semi-structured interviews and analysis of the relevant literature (gray, legislative and regulatory). The urban project, considered here as an instrument of policy, constitutes a favorable analyzer of nature policies evolutions in urban context. The questions guiding this research are: what forms of nature are produced in an urban project qualified of sustainable by its initiators, under what conditions of decision and effective governance, and based on what socio-cultural paradigm? The analysis is conducted using a double theoretical perspective, crossing socio-anthropology of the environment and sociology of public policies, and more specifically making dialogue anthropology of nature and cognitive analysis of policy. We demonstrate that despite the persistence of a utilitarian conception of the environment, current trends of urban planning, understood in a broad sense, prefigure a change of emphasis of nature in the city. More broadly thus outlines a gradual dissolution of the caesura between city and nature.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.