Ryanair Freakonomics : paradoxes de la politique «low cost» et des aides publiques dans l’aérien ? : L’antitrust dans les « aides d’Etats » aéroportuaires : une politique de la concurrence en guerre contre elle-même ?

par Amaury Goguel

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Stéphane Vigeant.


  • Résumé

    Cette thèse étudie l’impact des réglementations européennes sur les comportements stratégiques des compagnies, leur relations aux aéroports et l’impact des aides publiques. Le but est de proposer des grilles d’analyse et d’évaluation de l’efficacité de la politique «low cost», principalement dans leurs relations aux aéroports secondaires et les aides publiques que ces compagnies perçoivent. Il s’agit de déterminer les limites et contradictions éventuelles de la politique «low cost» dans l’aérien tel que la Commission Européenne la conçoit. Nous examinons les effets indirects des grandes réglementations « antitrust » sur le comportement des compagnies «low cost» et leur relation aux infrastructures aéroportuaires. Pour ce faire, des modèles simples d’évaluation de politiques publiques sont utilisés. Cette thèse est divisée en six chapitres, chacun centré sur un impact particulier et parfois contre-intuitif de la réglementation. Cela est le cas notamment lorsque les effets de cette dernière vont à l’encontre des souhaits initiaux de la Commission. En outre, nous essayons de faire ressortir, de façon transversale dans la thèse, l’idée selon laquelle toute la stratégie d’une compagnie «low cost» comme Ryanair repose sur l’exploitation du "contexte légal", d’où l’enjeu essentiel d’étudier l’impact des réglementations dont Ryanair tire le plus grand profit. Nous montrons que Ryanair n’est pas toujours un mauvais joueur, mais bien une entreprise qui exploite (jusqu’à la limite du "moralement" répréhensible) ce qu’offrent le système et la réglementation en vigueur.

  • Titre traduit

    Ryanair Freakonomics : paradox of the "low cost" and state aid policy in airline sector


  • Résumé

    This thesis highlights the impact of European regulation on airline strategic behaviour, their relationships with airports and the impact of state aid. The purpose is to propose some resulting matrix allowing to better assess the efficiency of the European “low cost” policy, mainly air carriers partnerships with secondary airports and public founds they benefit. It comes to determine limitation or contradictions in the current policy led towards “low cost” airlines. To do that, we use simple models of public policy assessment. The thesis is divided into six chapters; all focus on specific and sometimes counter-intuitive aspects of the EU regulation. This is indeed the case when the impact of a regulation leads to opposite effects compared to the initial wish of the Commission. In the bottom line, we strive to show transversally that the whole strategy of a “low cost” carrier like Ryanair lies in a full exploitation of the “legal context”, hence the major importance of a comprehensive study of those regulations from which Ryanair takes the higher advantage. In a nutshell, there is no bad players, just bad rules.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 31-08-2019


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.