Le potentiel de la biostratigraphie des chitinozoaires dans le décryptage de la glaciation fini- Ordovicienne sur les marges Gondwaniennes

par Lorena Tessitore

Thèse de doctorat en Géosciences, Ecologie, Paléontologie, Océanographie

Sous la direction de Thomas Servais et de Thijs Vandenbroucke.


  • Résumé

    L’Ordovicien Supérieur (Katien-Hirnantien, ~10 Ma) est principalement connu pour son importante glaciation à l’Hirnantien, mais aussi pour enregistrer la première des cinq grande extinctions de masse connues sur Terre. Comprendre le Système Terre et ses dynamiques pendant les glaciations est un facteur crucial pour aborder trois des plus grands défis à lesquels la société du 21ème siècle fait face: le changement climatique et ses effets environnementaux, l’énergie, et la gestion des ressources en eau. Le but de ce travail ce concentre sur l’analyse d’un puissant outil biostratigraphique, les chitinozoaires, dans un domaine glaciaire distal et de dépôt relativement profond (le Massif du Tazekka, Nord du Maroc), dans une région glaciaire proximale qui présente quelques lacunes stratigraphiques (l’Anti-Atlas Central, Sud du Maroc), et dans une région à basses paléolatitudes telle que le Sud de la Chine. L’objectif principal est de corréler ces régions pendant la glaciation fini-Ordovicienne. Les fins de la thèse sont (1) reconnaître les changements fauniques à l’échelle spatiale et temporelle dans le bassin de l’Anti-Atlas Central; (2) comprendre les changements paléoenvironnementaux grâce aux assemblages des chitinozoaires; (3) définir la limite Katien-Hirnantien; (4) comprendre la signification des proxies géochimiques (δ13Corg) dans le Massif du Tazekka; et (5) confirmer l’impact et la nature globale de la glaciation Hirnantienne.

  • Titre traduit

    The potential of the biostratigraphy of chitinozoans for deciphering of the end-ordovician glaciation on the gondwanan margins


  • Résumé

    The Upper Ordovician (Katian-Hirnantian, ~10 Myrs) is mainly known for its major glaciation at the Hirnantian Stage, but also for the of the first ‘Big Five’ mass extinction events on Earth history. Understanding Earth system dynamics during glaciations is crucial to approach three of the main challenges facing the society in the 21st century: climate change and its environmental impacts, energy, and water resource management. The aim of this work is focused on the analyses of a powerful biostratigraphic tool, the chitinozoans, in an ice-distal, relatively deep depositional domain (Tazekka Massif, North Morocco), an ice-proximal area that has few stratigraphic gaps (Central Anti-Atlas, South Morocco), and in a low palaeolatitude region that presents a well defined fauna against the chronostratigraphy (South China). The objectif is to correlate all these regions during the end Ordovician glaciation. Indirect proxies for glaciation, such as carbon isotopes and related changes in microfossil assemblages, are also studied here and they can be calibrated against the direct ice-sheet signal. The goals are to (1) recognize the faunal changes on a spatial and temporal scale in the Central Anti-Atlas basin; (2) understand the palaeonvironmental changes thanks to the chitinozoan assemblages; (3) define the Katian-Hirnantian boundary; (4) understand the meaning of the geochemical proxies (δ13Corg) in the Tazekka Massif; and (5) confirm the global nature and impact of the glaciation.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 06-03-2020


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.