Contribution et rôles dans la tumorigenèse des ARN non codants transcrits au locus H19/IGF2 : H19 et 91H

par Constance Vennin

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Éric Adriaenssens.

Soutenue le 04-03-2016

à Lille 1 , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé (Lille) , en partenariat avec Mécanismes de la tumorigenèse et thérapies ciblées (M3T) (laboratoire) et de Plasticité cellulaire et cancer (laboratoire) .


  • Résumé

    Le locus H19/IGF2 est soumis à l’empreinte génomique. A partir de l’allèle maternel, deux ARN non codants sont exprimés : H19 et 91H. L’ARN H19 est le précurseur de microARN (miR-675) dont aucune cible n’a été décrite dans la glande mammaire. Nous avons donc recherché et validé plusieurs cibles de ses microARN permettant d’expliquer les propriétés oncogéniques d’H19. En effet, le miR-675 régule l’expression des gènes c-Cbl, Cbl-b et FADD dans les cellules cancéreuses mammaires. Ces nouvelles régulations permettent l’augmentation de la prolifération cellulaire, la migration/invasion mais aussi la résistance aux apoptogènes. Dans cette étude, de manière inattendue et surprenante, nous avons également découvert un nouveau mécanisme de recrutement des microARN. Nous montrons que les protéines associées aux ARNm peuvent favoriser le recrutement du complexe RISC, mais surtout moduler l’action de celui-ci. De plus, dans certains cancers, l’ARN H19 peut s’associer aux protéines, notamment la protéine P53 dans les cancers gastriques, pour moduler leur fonction. Dans le cancer du sein, cette interaction empêche l’action de P53 et favorise sa dégradation. Cette nouvelle régulation de P53 peut être responsable de certaines résistances tumorales. Par ailleurs, l’implication d’H19 dans la formation et le maintien des cellules souches a été mise en évidence. Cette nouvelle fonction peut permettre à l’ARN H19 de promouvoir l’initiation ou la récidive tumorale. Les fonctions du long ARN non codant 91H dans les cellules cancéreuses mammaires ont également été étudiées. Cet ARN possède des propriétés oncogéniques et permet l’expression des gènes H19 et IGF2 en modulant la conformation de la chromatine au locus. Pour conclure, j’ai identifié plusieurs modes d’action de l’ARN H19 lui permettant de promouvoir l’apparition de la tumeur, sa progression et sa résistance aux thérapies. J’ai également défini le rôle de l’ARN 91H dans la tumorigenèse et au locus H19/IGF2.

  • Titre traduit

    Contributions and roles in tumorigenesis of non-coding RNA expressed at the H19/IGF2 locus : H19 and 91H


  • Résumé

    The H19/IGF2 locus is submitted to the genomic imprinting. From the maternal allele, two long non-coding RNA are transcribed: H19 and 91H. The H19 RNA is a precursor of microRNA (miR-675). Few targets have been identified but neither in breast cancer cells lines. I have identified and checked three targets of miR-675 involved in H19 RNA oncogenic properties. Indeed, the miR-675 regulate expression of c-Cbl, Cbl-b and FADD mRNA. These new regulation promotes cell proliferation, cell migration/invasion and resistance of cell apoptosis. Moreover, surprisingly, in these studies, I have highlight new mechanism of microRNA recruitment and function. Indeed, I have established that proteins associated to mRNA regulate microRNA recruitment and function.In cancers, the H19 could be associated with protein, for example the P53 protein in gastric cancer, in order to regulate their function. In breast cancer cells, the H19/P53 association prevents the P53 function and promotes its degradation. This new P53 regulation could be involved in drug resistance in cancer. Otherwise, I have shown that H19 is involved in stem cell formation and maintenance. This new H19 function could be involved in tumor initiation or in tumor recurrence. To finish, I have also determined the function of the H19 antisense long non-coding RNA, 91H. In breast cancer cells, I have demonstrated that 91H acts as an oncogene and promotes H19 and IGF2 expression by modulating chromatin conformation at the locus. In conclusion, I have identified several H19 mechanism involved in tumor formation, progression or resistance to treatment. I have also decipher 91H function in tumorigenesis and at the H19/IGF2 locus.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?