Méthodologie pour l'évaluation et la restitution des couleurs : application à la simulation de conduite

par Quentin Vidal

Thèse de doctorat en Informatique et applications

Sous la direction de Andras Kemeny et de Sylvain Michelin.

Le président du jury était Frédéric Merienne.

Le jury était composé de Andras Kemeny, Sylvain Michelin, Frédéric Merienne, Roland Brémond, Daniel Mestre, David Alleysson.

Les rapporteurs étaient Roland Brémond, Daniel Mestre.


  • Résumé

    À l'heure actuelle, la voiture n'est plus un objet qui permet seulement de transporter une personne d'un endroit à un autre et il suffit de regarder les publicités automobiles pour en avoir la certitude. En effet, le champ lexical utilisé dans ces dernières se rapproche plus des sens, voire du rêve, que de la mobilité. La voiture n'est donc plus reléguée au simple rang de transporteur, mais à celui de véritable habitat dans lequel nous sommes amenés à découvrir de nouvelles sensations. Dans ce cadre, la réalité virtuelle est l'un des outils qui est utilisé dans l'industrie automobile afin de vérifier, en amont, l'ergonomie d'un prototype. En effet, en immergeant partiellement un usager dans cette autre réalité, il est possible d'avoir des retours pertinents quant à une maquette numérique, une interface, etc. Cela permet ainsi de tester différentes pièces avant même leur production ce qui est un gain notable en temps et en argent. Cependant, l'utilisation de cette technologie pose des questions quant au photo-réalisme de la reproduction virtuelle, et ce, tout particulièrement lorsque des pièces tels que les blocs optiques de la voiture sont analysés. Sur cette thématique, des études antérieures ont montré que le système reproduisait correctement les intensités lumineuses, mais pas la couleur des phares. Ainsi, dans le contexte du rendu de phare photoréaliste, nous avons tout d'abord proposé deux échelles colorimétriques afin d'analyser à quel point nous pouvions nous éloigner de la réalité sans que la différence de couleur ne gêne l'utilisateur final. À la suite de cela, nous avons proposé un système qui suit, au jour le jour, le vieillissement du simulateur dans le but de corriger ladite différence colorimétrique. Enfin, dans une étude exploratoire, nous avons souhaité regarder comment le comportement des conducteurs pouvait être influencé par la couleur des phares de voiture. Nous supposions que ce facteur pouvait avoir un impact sur la perception des distances et donc sur la distance intervéhiculaire à laquelle le conducteur se positionnait.

  • Titre traduit

    Methodology for the evaluation and the return of colors : application in the simulation of conduct


  • Résumé

    Nowadays, a car is not limited to the transportation of one or many people. Indeed, if we take a look at some automobile advertisement, it's more the idea of desir or even dream that is conveyed. Therefore, a car is no longer related to the simple rank of carrier but is a real new habitat in which we will discover new sensations. In this context, the car company that offers the best experience at the better price should be the one that dominates the market. For that purpose, virtual reality is one of the tools that is used by the automotive industry. Indeed, by partially immerging a user in this "other" reality, it is possible to get a relevent feedback for a digital model, Human-Machine Interface, etc. This allows to test different pieces before their production which is a significant gain in time and money. However, the use of this technology raises questions about the fidelity of the reproduction. Do the virtual reproduction of an object is close enough to the original ? If there is a difference, how could it impact the judgment of a person ? Those questions are even more important when it comes to the virtual evaluation of car headlight because they must respect international standard in term of color and light intensity. For these points, previous studies have shown that the system correctly reproduced the light intensities but not the headlights color. Thus, in the context of rendering photorealistic headlights, we first investigate on how a color difference can affect, discomfort the headlight specialist. To this end, we lead psychometric experiments and proposed two color difference scales (one for a naïve population and the other for an expert one). With this first result, we have proposed a system that follows, day by day, the aging simulator in order to correct the said color difference. Finally, in an exploratory study, we wanted to look at how the driver behavior could be influenced by the color of the car headlights. We assumed that this factor could affect depth perception and therefore the distance intercar in which the driver was positioning.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.