Le complexe de la communication : Michel Rocard entre médias et opinion (1965-1995)

par Pierre-Emmanuel Guigo

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-François Sirinelli.

Le président du jury était Christian Delporte.

Le jury était composé de Jean-François Sirinelli, Claire Blandin, Jamil Dakhlia, Noëlline Castagnez, Caroline Ollivier-Yaniv.

Les rapporteurs étaient Claire Blandin, Jamil Dakhlia.


  • Résumé

    Michel Rocard (1930-2016) apparaît comme un des premiers à s'être saisi des moyens de communication « modernes », dès la fin des années 1960, puis de manière plus systématique à partir de 1974 autour de groupes dédiés à son image (Groupe « image » et groupe Prospol). Il fait un large usage des techniques de marketing politique s'appuyant notamment sur des conseillers spécialistes du domaine, l'utilisation des sondages et du videotraining. Cela lui permet de se bâtir une légitimité médiatico-sondagière alors qu'il se trouve en marge du jeu politique. Toutefois, il ne parvient pas par ce biais à fragiliser le pouvoir de François Mitterrand sur le Parti. Il doit ainsi renoncer en faveur du Premier secrétaire à être candidat pour l'élection présidentielle de 1981. Déçu par les limites de cette ressource médiatico-sondagière il en devient l'un des principaux critiques et se forge un « complexe » à son égard. Il accuse les médias de simplifier à outrance et de rendre impossible l'exercice du pouvoir. Cela l'amène à délaisser la communication audiovisuelle, et à devenir de plus hostile aux journalistes, au point d'apparaître comme l'un des Premiers ministres (1988-1991) les moins communicants. L'absence de pédagogie autour de ses actions laissera toute la place aux critiques. Ainsi, après avoir quitté Matignon, il ne pourra pas s'appuyer sur un bilan ayant marqué les esprits et sera rapidement rattrapé par l'impopularité du PS d'alors. Dès lors, il ne parviendra pas à inverser la tendance et à conserver ses chances pour la présidentielle de 1995.

  • Titre traduit

    Communication complex : the institutionalization of political communication through the case of the former Prime minister Michel Rocard (1965-1995)


  • Résumé

    Michel Rocard (1930-2016) appears as one of the pioneers in french political communication. From the 1960's he adopted the new techniques of political marketing. In 1974, this preparation of his communication becomes organized systematically. Two main groups were created around political scientists, pollsters and journalists in order to shape his image, using opinion polls, video training and marketing methods. He used opinion polls and good media coverage in order to make up his marginality inside the French Socialist Party (directed by François Mitterrand). However, he failed to threaten the power of François Mitterrand on the Socialist Party. For the first time he had to renounce in favor of the Prime Secretary of the party. After this defeat he became progressively one of the main critics of the political communication. He accused the media for threatening the exercise of power. More and more he renounced Tv shows and became aggressive with journalists. Prime minister between 1988 and 1991 he avoided media coverage. Forced to resign in 1991 his appraisal was largely unknown. Even if he tried to reinforce his position becoming the leader of the French socialist Party in 1993, Michel Rocard was rapidly reached by the unpopularity affecting the Socialist Party.After a severe defeat during the European elections in 1994 he renounced to become the candidate for the presidential election in 1995.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Sciences Po [diffusion/distribution] à Paris et par Sciences Po [diffusion/distribution] à Paris

Le complexe de la communication : Michel Rocard entre médias et opinion (1965-1995)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Sciences Po [diffusion/distribution] et par Sciences Po [diffusion/distribution] à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le complexe de la communication : Michel Rocard entre médias et opinion (1965-1995)
  • Détails : 1 vol. (677 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 623-671. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.