Médiation, médiations ? : typologie d’une activité de pacification dans les conflits politiques violents de l’après-guerre froide

par Milena Dieckhoff

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Guillaume Devin.


  • Résumé

    Comment comprendre, interpréter, et expliquer la médiation internationale ? Peut-on distinguer différentes formes de médiations internationales ? Face au recours croissant à la médiation sur la scène internationale depuis la fin de la guerre froide et à la diversité des acteurs pouvant entreprendre cette activité de pacification, un travail de clarification s’impose. Mêlant réflexion théorique et analyse de cas d’étude, nous proposons une typologie fondée sur la distinction entre une médiation politique, expertise et sociétale. Pour dégager ces types, nous interrogeons les différentes conceptions du conflit et de la paix ainsi que la rationalité à l’œuvre dans la médiation, la variété des pratiques de médiation et, en dernier lieu, les diverses fonctions de la médiation dans la recomposition du conflit et pour le médiateur. Dans un deuxième temps, nous montrons que les limites de la typologie nous informent sur des problématiques communes aux différentes médiations. En pensant « l’unique » ou les limites des types, nous interrogeons les contextes de médiations, en replaçant les activités de médiations dans leur environnement macro et micro. Penser « le multiple » est ensuite un moyen de mettre en évidence des complexes de médiations, qui redonnent une multi-dimensionnalité au phénomène – d’où le regard sur les médiations multi-types – et témoignent aussi des évolutions possibles des formes de médiations. Enfin, « l’entre-deux » permet de questionner les médiations hybrides, marquées par la combinaison de caractéristiques les rattachant à différents types, et qui émergent des décalages entre discours et actes ainsi qu’entre effets recherchés et résultats obtenus.

  • Titre traduit

    Mediation or mediations? : typology of a peacemaking activity in violent political conflicts in the post Cold War era


  • Résumé

    How can we understand, interpret and explain international mediation? Is it possible to distinguish several types of international mediations? The growing use of international mediation since the end of the Cold War and the diversity of actors involved in this peacemaking activity explain the need for clarification. Combining theoretical considerations and case studies, we therefore propose a typology based on the distinction between a political, an expert and a societal mediation. These types are constructed through an analysis of the various ways of conceiving conflict, peace, and the rationality of mediation, the different mediation practices, and finally the diverse functions that mediations can have with regard to the conflict and the mediator. In a second part, we demonstrate that the limits of the typological exercise shed light on problems and stakes common to all mediations. We question the limits of our types in relation to the unique macro and micro contexts in which mediations are carried out. We then define “mediation complexes”, characterized by the co-existence of several types of mediations or the changing character of a mediation over time. Lastly, we reflect on hybrid mediations, which combine characteristics from different types, and emerge from the discrepancy between discourses and acts as well as between expected and obtained effects.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.