Contester ou soutenir le pouvoir : action collective et militantisme dans des mouvements de jeunesse en Russie et en Biélorussie (2006-2012)

par Tatyana Shukan

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Kathy Rousselet.

Le président du jury était Frédéric Sawicki.

Le jury était composé de Kathy Rousselet, Françoise Daucé, Frédéric Vairel, Alexandra Goujon.

Les rapporteurs étaient Françoise Daucé, Frédéric Vairel.


  • Résumé

    Cette thèse analyse les formes et les conditions de l’action collective dans des contextes contraignants à partir des mobilisations de la jeunesse en faveur et contre l’ordre politique établi en Russie et en Biélorussie dans les années 2000. En confrontant mouvements contestataires et organisations loyales au pouvoir et en les analysant dans leurs rapports asymétriques à l’État, ce travail saisit l’émergence de ces structures à la faveur des « révolutions de couleurs » et des évolutions internes aux deux pays. Il distingue trois formes de militantisme : militantisme contestataire à conflit frontal avec le pouvoir, militantisme du pouvoir en Biélorussie vécu sur le mode consensuel du souci des autres (zabota) et, enfin, militantisme du pouvoir en Russie qui associe conflictualité et zabota dans le cadre du conflit « négocié ». Conflit et zabota déterminent ensuite le rapport des jeunes au politique et leurs projets de société, leur attitude à la rue, leurs formes d’action et leurs logiques d’engagement. Cette recherche met aussi en évidence l’action des organisations qui mobilisent la jeunesse, tout en entretenant des relations consensuelles avec le pouvoir et envisageant leur action dans la continuité de l’État, mais qui promeuvent la loyauté politique parmi les jeunes à travers la mobilisation politique dans la rue en Russie et l’encadrement social en Biélorussie. Ce travail appréhende enfin les effets des contextes contraignants tant sur les jeunes contestataires, qui sont obligés d’adapter leurs modes de structuration, leurs répertoires d’action ainsi qu’à se socialiser à la répression, que sur les militants du pouvoir, qui doivent s’adapter aux objectifs des autorités.

  • Titre traduit

    Contesting or supporting the governement : collective action and activism in youth movements in Russia and Belarus (2006-2012)


  • Résumé

    This research endeavors to analyze forms and conditions of the collective action in constraining contexts on the example of youth mobilization in favor or against the government in Russia and Belarus throughout 2000’s. By confronting protest movements and loyal organizations and by analyzing them in their asymmetric relations with the State, this dissertation shows how those structures emerge following the “color revolutions” and internal political events. It also makes a distinction between three forms of youth activism: protest activism that is based on a frontal conflict with authorities, “power” activism in Belarus that is experienced in a consensual way of caring about others (zabota) and, finally, “power” activism in Russia that associates conflict with zabota in the frame of what we called a “negotiated conflict”. Conflict and zabota determine then the youth’ relations to the politics, their societal projects, their forms of action and individual logics of engagement. This research highlights also the existence of organizations that mobilize the youth, while maintaining consensual relations with the government and conceiving their action in continuity with the State, but that promote political loyalty among the young through their mobilization in the streets in Russia and social supervision and support to them in Belarus. Finally, this research apprehends effects of constraining contexts both on young protestors, who have to adapt their structuration modes, their repertoires of action and to socialize their members to the repression, and on “power” activists who have to adjust to new objectives set by the government.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Sciences Po [diffusion/distribution] à Paris

Contester ou soutenir le pouvoir : action collective et militantisme dans des mouvements de jeunesse en Russie et en Biélorussie (2006-2012)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Sciences Po [diffusion/distribution] à Paris

Informations

  • Sous le titre : Contester ou soutenir le pouvoir : action collective et militantisme dans des mouvements de jeunesse en Russie et en Biélorussie (2006-2012)
  • Détails : 1 vol. (513 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 457-494
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.