Les pratiques pharmaceutiques collaboratives en soins de premier recours dans le contexte de l'émergence des TIC

par Jean-Didier Bardet

Thèse de doctorat en Modèles, méthodes et algorithmes en biologie, santé et environnement

Sous la direction de Benoît Allenet et de Pierrick Bedouch.

Le président du jury était Rémi Varin.

Le jury était composé de Nathalie Pelletier-Fleury.

Les rapporteurs étaient Olivier Bourdon, Olivier Bugnon.


  • Résumé

    Suite à l’analyse des causes d’iatrogénie médicamenteuse en soins ambulatoires en France, la collaboration entre professionnels de santé en soins de premiers recours, soutenue par les technologies de l’information et de communication, apparait comme un enjeu de première importance pour la sécurisation de la prise en charge des patients. L’objectif de ce travail de thèse était d’identifier les aspects de la pratique pharmaceutique officinale sur lesquels s’appuyer pour développer la collaboration entre médecins et pharmaciens d’officine en soins de premier recours et d’explorer les formes organisées d’exercice pharmaceutique collaboratif, dans le contexte du déploiement du Dossier Pharmaceutique (DP).Nous nous sommes tout d’abord intéressés au processus de développement de la collaboration entre médecins et pharmaciens d’officine. Une revue de la littérature a été conduite afin d’identifier les modèles spécifiques à cette collaboration. Aussi, 16 articles ont été inclus et ont permis d’identifier 4 modèles distincts. Leur analyse a mis en évidence que la collaboration repose sur un processus individuel sous-tendu par 2 catégories déterminants : (1) les attentes professionnelles vis-à-vis de l’autre – et par là même envers la collaboration - et l’intérêt personnel pour la pratique collaborative ; (2) la perception que le professionnel a de l’autre et l’évaluation de ses compétences.La collaboration reposant sur la reconnaissance des compétences du professionnel, la deuxième partie de ce travail a consisté à valoriser les rôles du pharmacien d’officine et du DP dans la sécurisation de la prise en charge médicamenteuse. L’étude DOPI-OFFI ainsi menée est une étude observationnelle, transversale et multicentrique portant sur les Interventions Pharmaceutiques (IP) réalisées en officine et l’apport du DP dans la sécurisation de la dispensation médicamenteuse. Un total de 243 pharmacies d’officine ont documenté 7231 IP. Le DP apparait comme un bon substitut lorsque le dossier local du patient est vierge ou incomplet et comme un outil efficace pour prévenir les divergences par rapport à l’historique médicamenteux. L’étude a également permis d’identifier le contexte associé à la formulation des IP en officine. Ainsi, il sera désormais possible de proposer des actions adéquates pour aider à l’amélioration des pratiques pharmaceutiques officinales. Enfin, l’étude a mis en évidence la communication soutenue entre pharmaciens et médecins généralistes quant aux problèmes liés aux thérapeutiques.La dynamique de collaboration repose également sur les attentes spécifiques de chaque professionnel de santé. L’objectif de la troisième partie de ce travail était de déterminer des préférences de la population générale, des médecins et des pharmaciens d’officine quant à l’offre de services pharmaceutiques et leur organisation. Pour se faire, nous avons développé un outil d’analyse de type Best-Worst Scaling. Nous avons identifié les caractéristiques clefs des services pharmaceutiques à tester à partir de 6 entretiens de recherche en groupe conduits auprès de patients, des médecins généralistes et des pharmaciens d’officine. Trois questionnaires de 20 attributs chacun ont ensuite été développés.Le développement des missions du pharmacien d’officine doit s’appuyer sur la pratique actuelle mais également sur des services pharmaceutiques ayant fait la preuve de leur efficacité et sur la légitimité du pharmacien à les proposer. Les résultats du BWS compléteront les résultats déjà établis par ce travail.

  • Titre traduit

    The collaborative pharmacy practice in primary care in the context of the emergence of ICT


  • Résumé

    With the analysis of the causes of drug-induced diseases in the French primary care, the collaboration between healthcare professionals, supported by information and communication technology, appears to be a major challenge to secure the patient’s care. The objective of this thesis was to identify the aspects of pharmacy practice on which to develop the physician – community pharmacist collaboration and to explore the organized forms of collaborative pharmacy practice in the context of the deployment of the Pharmaceutical Record (DP).First, we explored the process of the physician – community pharmacist collaboration. A literature review was conducted to identify the specific models of collaboration. A total of 16 articles were included and four different models were identified. Their analysis showed that collaboration is based on an individual process underpinned by two categories of drivers: (1) towards the other professional and the personal interest for collaborative practice; (2) the perception of the other professional and the evaluation of his skills.As the collaboration is based on the recognition of professional skills, the second part of this work was to analyze the pharmacists’ role and the impact of the DP in the safety of the dispensing. The DOPI-OFFI study is an observational, cross-sectional and multicenter study on pharmacists’ interventions (PIs) performed in the primary care and on the evaluation of the DP in the dispensing process. A total of 243 community pharmacies have documented 7231 PIs. The DP appears to be a valuable complement when the patient's local pharmacy record is blank or incomplete and as an effective tool to prevent discrepancies with the medication history. The study also identified the context associated with the PIs. Thus appropriate actions would be proposed to enhance the quality of pharmacy practices. Finally, the study demonstrated the sustained communication between general practitioners and community pharmacists about the drug-related problems.The collaborative dynamics is also based on the specific healthcare professionals’ and patients’ needs. The objective of the third part of this work was to determine the preferences of the general population, the physicians and the community pharmacists on pharmacy services and their organization. We developed a Best-Worst Scaling experiment. We identified the key characteristics of pharmacy services from 6 focus groups that were conducted with patients, general practitioners and community pharmacists. Three questionnaires, each consisting of 20 attributes, were developed.The development of the community pharmacists’ role must be based on the current practice, on pharmacy services that have demonstrated their effectiveness and on the legitimacy of the pharmacist to propose them. The results of the BWS will complement the results that were already established by this work.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.