Les « brigades de projétation » : apprendre à coopérer : le cas des architectes et designers français face à leurs homologues étrangers, 1969-1989.

par Tony Côme

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Laurent Baridon.

Le président du jury était Pierre-Damien Huyghe.

Le jury était composé de Catherine Geel.

Les rapporteurs étaient Caroline Maniaque-Benton, Jean-Louis Violeau.


  • Résumé

    Notre thèse se propose d’analyser l’évolution des relations entre les milieux de l’architecture et du design français, de 1969 à 1989. Inspirée par la Hochschule für Gestaltung d’Ulm, permise par la venue en France de l’architecte suisse Claude Schnaidt (1931-2007), dernier vice-recteur de cette prestigieuse école allemande, la première vie de l’Institut de l’Environnement (1969-1971) s’affirme comme la principale rotule de cette étude. Si elle a fragilisé cet établissement situé rue Érasme à Paris, la ligne de tension entre architecture et design, considérés comme des disciplines autonomes, non assujetties l’une à l’autre, traversa de nombreuses autres institutions françaises dans les deux décennies suivantes, du CCI à l’ENSCI. Notre thèse s’attache à mettre au jour ces dynamiques antagonistes, contribuant tantôt à la consolidation des barrières disciplinaires en place, à la complexification du cadastre des pratiques et donc à l’intensification des rivalités entre spécialistes, tantôt à l’instauration de processus de fertilisation croisée, de différents degrés d’interdisciplinarité ou de transversalité (métissages des langages, créolisation des processus de conception, partage d’instruments de travail entre corporations).

  • Titre traduit

    The « design brigades » : learning to cooperate : The case of French architects and industrial designers facing their foreign counterparts, 1969-1989.


  • Résumé

    This doctoral research studies the evolving relationships between the fields of architecture and industrial design in France, from 1969 to 1989. The early years of the Institut de l’Environnement (1969-1971) stand out as the main articulation of this study. The creation of this institution was inspired by the Hochschule für Gestaltung Ulm and made possible by the arrival in France of Claude Schnaidt (1931-2007) – a Swiss architect who was the last vice-rector of the prestigious German school. The tension between architecture and design, thought of as self-sufficient disciplines, not subject to each other, has weakened this institute located in Paris, rue Érasme. This tension traversed many other French institutions through the next two decades, from the CCI to the ENSCI. This doctoral thesis attempts to uncover these conflicting dynamics. On the one hand, they contributed to the consolidation of existing disciplinary boundaries, to the complexification of the practices' landscape and thus to the intensification of rivalries between specialists. On the other hand, they led to the creation of cross-fertilization process, of different degrees of inter- or transdisciplinarity (interbreeding languages or design process, sharing working tools between corporations).

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par B42 à Paris

L'Institut de l'environnement : une école décloisonnée : urbanisme, architecture, design, communication


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par B42 à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'Institut de l'environnement : une école décloisonnée : urbanisme, architecture, design, communication
  • Détails : 1 vol. (207 p.)
  • ISBN : 978-2-917855-74-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-202. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.