Un vote sans voix : la réforme des technologies et rituels de vote au Chili (1823-1920)

par Rene Jara

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Olivier Ihl.

Le président du jury était David Garibay.

Le jury était composé de Nathalie Dompnier, Christophe Voilliot.

Les rapporteurs étaient Yves Déloye, Alfredo Joignant.


  • Résumé

    Alors que la démocratie électorale chilienne commence à se défaire lentement de l’héritage du régime de Portales, la modernisation des techniques et rituels de vote devient une question centrale. La réforme électorale de 1874 est ainsi désignée comme le point de départ de la démocratisation du vote. Cependant, l’ampleur des incertitudes qui s’ouvrent avec les modifications que cette réforme introduit nous obligent à remettre en question les rapports, très souvent présupposés, entre innovations technologiques et démocratisation. Afin d’examiner en détail cette problématique, notre thèse explore les transformations successives du cadre légal, des discours et des représentations iconographiques du vote, à partir de la démarche employée par la sociologie historique. La restitution des controverses, des débats et les différentes représentations de l’acte de vote contribuent à mieux nous faire comprendre les limites que la technologie du vote imposent à l‘expression d’une voix politique, dans une période où le système politique est en train de s’institutionnaliser et les métiers politiques en train de se professionnaliser.

  • Titre traduit

    A vote without voice : reforming vote´s technologies and rituals in Chile (1823-1920)


  • Résumé

    While Chile’s electoral democracy slowly starts to forsake its Portalian stamp, the question about the reforms on vote’s rituals and techniques become crucial. Electoral Reform in 1874 is usually quoted as the first step of democratization rule. Nevertheless, the long list of doubts that opens up alongside with innovation, oblige us to question the relationship, typically presumed, between technological and democratic innovation. In order to examine this problematic issue, our thesis explores the successive transformation of the legal frame, the iconic discourse and the general representation of vote, through a historical-sociological point of view. The study of controversies in this field, the debate and the different representations of the act of vote, help us to deeply understand the limits impose by vote`s technologies to the expression of a political voice, in a time where political system are in process of becoming institutions and to become a politician evolves into a professionalization process.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?