La responsabilité sociétale des entreprises à l'épreuve de la question "qui compte?" Entre Parties prenantes et Acteur-Réseau : cas du réseau touristique d'Essaouira (Maroc)

par Nabil Ouarsafi

Thèse de doctorat en Sciences du territoire

Sous la direction de Jean-Pierre Mounet et de Hicham El Bayed.

Le président du jury était Said Boujrouf.

Le jury était composé de Zouhair Lakhyar.

Les rapporteurs étaient Jean-Michel Decroly, Mohamed Benmoussa.


  • Résumé

    La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est actuellement associée à la satisfaction des intérêts des parties prenantes. Toutefois, cette notion de partie prenante suscite plusieurs difficultés : Qui sont-elles ? Comment prendre en considération leurs intérêts quand il s’agit de parties prenantes « muettes » ? Telles que les actants non humains. La théorie des parties prenantes est omniprésente dans les travaux portant sur ce sujet. Néanmoins, cette théorie représente quelques handicaps quant à l’identification des parties prenantes de l’entreprise. Pour y remédier, la théorie de l’Acteur-Réseau offre une analyse plus féconde aux actions qui se déploient dans l’environnement des entreprises. En ce sens, le cadre théorique hybride convoqué, permet de suivre les cheminements des acteurs et de décrire les innovations sociales qui en découlent. En outre, nous proposons, une articulation entre plusieurs concepts, principalement la RSE et le concept de la coopération que nous avons esquissé et qui se fonde sur les jeux de « traduction » tels qu’ils ont été décrits par Michel Callon (1986) dans son analyse des controverses sociotechniques. De fait, cette recherche a pour objectif de retracer les frontières des réseaux des entreprises touristiques de la ville d’Essaouira à l’aune de la question « qui compte ? » restée largement sans réponses. Le cadre théorique mobilisé et qui se situe entre la théorie des Parties Prenantes et la théorie de l’Acteur-réseau nous a permis de contourner les limites qui ont débouché auparavant sur des réseaux réduits. Suivre les traces des acteurs sans avoir à censurer les arguments et les actions nous a permis de retracer des réseaux panoptiques des entreprises étudiées. Ces entreprises sont situées à la ville d’Essaouira qui a connu une dynamique touristique remarquable depuis le début des années 2000. Les différents opérateurs se sont employés de valoriser les différentes potentialités dont jouit la ville. D’où l’intérêt de suivre cette mouvance qui mêle des acteurs hétérogènes. De plus, ce travail a l’intérêt de mettre l’accent sur la capacité des actants-parties prenantes à surmonter les conflits qui résultent des usages concurrents des ressources du territoires pour concevoir une stratégie collective de RSE qui se fonde sur l’agrégation des différents intérêts. Ce faisant, nous avons fait le compte-rendu d’une controverse qui aurait pu éclater entre le dirigeant d’une maison d’hôte implantée dans un village marginalisé et « une foule » d’acteurs impactés par ce projet. Nous avons suivi le cheminement pour donner à voir les jeux d’intéressement et d’enrôlement qui ont abouti à la création d’un réseau coopération faisant des ressources de ce territoire le moteur de cette innovation sociale.

  • Titre traduit

    Corporate Social Responsability in front of the question "who counts" Between Stakeholders and Actor-Network : Essaouira Tourism's Newtork case (Morroco)


  • Résumé

    The Corporate Social Responsibility (CSR) is actually related to the satisfaction of the interests of the stakeholders. However, this notion of the stakeholders creates many difficulties: who are these stakeholders? How to take into consideration their interests when it the stakeholders can’t express their requests, like non-human actors?The Stakeholders theory (SHT) is always used in works dealing with CSR. However, the SHT didn’t resolve some important questions just like how to identify the members of a firm’s environments. The Actor-Network theory (ANT) is an interesting framework in understanding the actions displayed in the social environment of firms. In this work, we tried to use both theories in order to follow the processes of the environment’s actors and describe the social innovations that were developed. Moreover, we suggest an articulation between various concepts, especially the CSR and the cooperation concept which we have hinted to and which is based on “translation” games exactly as they were described by Michel Callon (1986) in his controversial socio-techniques analysis. Besides, the objective of this research is to redraw the touristic company network boarders of Essaouira city, in terms of the question “who counts?” that is still without answers. The mobilized theoretical framework, which is set between the theory of the stakeholders and the theory of the network-actors, allows us to bypass the limits that previously unblocked on some cut networks.Following the actor’s footprints without censuring arguments and actions allowed us to retrace some panoptic networks of some firms. These firms are set in Essaouira city which has known a remarkable touristic dynamism since the beginning of 2000.The different operators were in charge of valuing the different potentials of the city. Namely, the interest of following this movement which scrummed the heterogeneous actors.In addition, this work will emphasize the capacity of the stakeholders’ actors to surmount the conflicts resulting in the concurrent uses of territory resources, and conceive a collective strategy of SRE based on the aggregation of different interests. In this regard, we have reported an argument between the managers of a guest house located in a marginalized village and a “crowd” of agents impacted by this project. We followed the progress in order to see the profit-sharing and the enlistment games that resulted into the creation of a cooperation network making resources of this territory the engine of this social innovation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.