La capitalisation des connaissances inter-organisationnelle au sein des clusters : capacités dynamiques et rôle des acteurs-frontières pour soutenir la transition inter-organisations temporaires

par Julien de Benedittis

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Carine Dominguez-Pery.

Le président du jury était Valérie Chanal.

Le jury était composé de Christian Defélix, Corinne Farace, Marleen Huysman.

Les rapporteurs étaient Cécile Ayerbe Machat, Imed Boughzala.


  • Résumé

    Dans une économie de la connaissance mondialisée, les organisations sont invitées à ne plus se reposer essentiellement sur leurs connaissances internes pour innover, mais à en puiser en externe. Le projet collaboratif labellisé par un pôle de compétitivité est un levier permettant une innovation ouverte sur lequel les acteurs doivent être en mesure de capitaliser. De nombreux modèles mettent en évidence les manières de procéder pour capitaliser sur les connaissances dans des dynamiques intra-organisationnelles. Toutefois, à l’échelle inter-organisationnelle, les méthodes de capitalisation au sein des projets collaboratifs ou des clusters restent inexplorées. Les enjeux de réutilisation des connaissances créées dans un projet collaboratif sont pourtant clés afin d’assurer une continuité dans le développement des activités des entreprises et leurs innovations, et pour créer une valeur partagée entre les partenaires. Il s’agit ainsi de se questionner sur l’opérationnalisation de la capitalisation des connaissances inter-organisationnelle au sein des clusters. Pour analyser ce phénomène, une investigation empirique de nature qualitative, sur le modèle d’une étude de cas multi-sites, a été menée sur 4 pôles de compétitivité. À l’issue de 67 entretiens semi-directifs avec des acteurs directement impliqués dans le processus de capitalisation, et l’observation de 5 évènements-clés de la vie des pôles de compétitivité, deux capacités dynamiques inter-organisationnelles complémentaires sont identifiées. La première relève des cellules d’animation des pôles de compétitivité qui, à travers leur rôle de boundary-spanner, accompagnent les projets collaboratifs jusqu’à leur valorisation. La seconde se réfère à la capacité des membres d’un projet collaboratif à s’appuyer collectivement sur les résultats d’un partenariat pour développer un nouveau projet.

  • Titre traduit

    Inter-organizational knowledge capitalization within clusters : dynamic capabilities and boundary-actors role to support the transition in-between temporary organizations


  • Résumé

    In a globalized knowledge economy, in order to innovate, organizations are invited to no longer rely mainly on their internal knowledge, but also to draw on new knowledge from external sources. Collaborative projects, labeled by French Competitiveness Clusters, can act as a lever for open innovation on which actors must be able to capitalize. Many models identify how to capitalize on knowledge in intra-organizational dynamics. However, at the inter-organizational level, such knowledge capitalization methods within collaborative projects or clusters have yet to be explored. Nevertheless, the knowledge reuse issues created within collaborative projects are key to ensure a form of continuity in the development of business activities and innovations, and to create a shared value between partners. It is therefore essential to question how inter-organizational knowledge capitalization can be operationalized within clusters. To analyze this phenome-non, a qualitative empirical investigation, on the basis of a multi-case study, was conducted over 4 French clusters. The results stem from 67 semi-structured interviews among different actors directly involved in the capitalization process, and by observing 5 key events in the life of clusters. Two complementary dynamic capabilities are identified. The first is the responsibility of the cluster coordination unit that acts as a boundary-spanner by accompanying collaborative projects from their initiation until their valorization. The second refers to the ability of collaborative project members to collectively build a new project based on the results of their partnership.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.