Exploring the creation and evolution of ICT for development initiatives in India : issues of scaling through bricolage, business model design and inclusive innovation

par Aakanksha Gaur

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de D. E. Avison et de Julien Malaurent.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat étudie la façon dont les organisations, en particulier les entreprises sociales, créent et mettent en œuvre des technologies de l'information et de la communication (TIC) pour les populations vivant "au bas de la pyramide" (BoP) et comment de tels projets permettent de lutter contre l'exclusion (ICT4D). Ce travail de recherche est basé sur des données recueillies à partir de deux organisations situées en Inde, l'une opérant principalement dans les zones rurales et l'autre dans les milieux urbains. Ces deux organisations ciblent principalement les populations marginalisées, et opèrent dans un marché strictement réglementé. Ces données ont été collecté principalement à partir d'approches qualitatives. comprenant des interviews, et des documents d'archives. Après un chapitre introductif présentant les motivations et spécificités de ce travail, cette thèse est composée de trois articles. Le premier article explique comment les entreprises sociales répondent à la fois à une mission sociale et une mission de profit, en fournissant des services TIC aux populations marginalisées. Cet article explique comment les entreprises sociales utilisent différentes formes de bricolage pour faire face aux défis liés aux ressources disponibles et aux contraintes réglementaires. Le deuxième article examine l'importance des composants d'un modèle d'affaire dans la fourniture de TIC. Cet article suggère que, en plus de la proposition, l'architecture et la finance, le réseau "innofusion" et la valeur de co-création sont deux éléments supplémentaires essentiels à un modèle d'affaire pertinent pour les communautés marginalisées. Le troisième article propose une théorisation du rôle de l'innovation inclusive (une forme d'innovation émergente pour les marchés à faible revenu) pour permettre le développement des communautés marginalisées. Cette approche propose de tenir compte (1) du rôle des institutions financières dans les zones rurales et (2) de la prolifération rapide des TIC pour faciliter l'innovation inclusive, en prenant pour exemple les femmes en milieu rural. Enfin, cette thèse offre plusieurs contributions théoriques et pratiques. Tout d'abord, en mobilisant le concept de bricolage, cette recherche fournit des indications utiles à la compréhension des TIC pour les populations marginalisées, en particulier dans un contexte de ressources limitées et d'environnement restrictif. Le deuxième article propose également une contributions théorique majeure puisqu'il souligne l'importance des composants d'un modèles d'affaire en proposant l'addition de deux nouveaux composants pour l'introduction des TIC au sein des populations marginalisées à savoir le réséau innofusion, et la co-création de valeur. Et le troisième article fournit une analyse précise et détaillée de l'innovation inclusive pour les populations marginalisées. Enfin, cette thèse suggère aux professionnels comment structurer leurs opérations et leurs modèles de revenus pour des populations à faible revenu. De manière générale, cette thèse ouvre la voie pour l'étude des populations marginalisées, en terme de recherche en système d'information, qui a reçu jusqu'alors une attention trop limitée


  • Résumé

    This dissertation investigates how organizations (specifically social enterprises) create and implement information and communication technologies for development (ICT4D) projects for the people at the bottom of the pyramid (BoP) and how such initiatives achieve scale. Building upon the case of mobile money in India, it explains how organizations develop ICT4D projects for the BoP, and explores the issues of business models, inclusivity and scaling in such projects. It is based on data collected from two organizations, one with operations mainly in rural areas and the other one in an urban setting. These organizations which primarily target marginalized communities, operate in a strictly regulated market, and face initial resource challenges. The data is collected from multiple sources, including interviews and archival material such as organizational records, annual reports, formal project reports, etc. Following the introductory chapter, the dissertation comprises three related papers. The first explains how social enterprises that have both a social and a profit mission, provide ICT-enabled services to the people at the BoP and achieve scale. It discusses how ICT social enterprises employ different forms of bricolage to cope with resource challenges and regulatory constraints and scale up. The second paper examines the role of business models in providing ICTs to the BoP and discusses the key components of such business models. It proposes that in addition to the previously discussed value proposition, value architecture and value finance components, innofusion network and value co-creation are also crucial components of such business models due to the specific characteristics of the BoP communities. The final paper of this dissertation theorizes the role of inclusive innovation (an emerging form of innovation in low income markets) in enabling development for marginalized communities. Taking into account 1) the role of micro financial institutions in rural areas and 2) the rapid proliferation of mobile technologies, it studies the ways in which micro financial institutions leverage mobile technologies to facilitate inclusive innovation in marginalised communities, specifically those for women. The dissertation offers contributions to theory and practice. First, by investigating bricolage, it provides useful insights into understanding aspects of scaling for ICT social enterprises, particularly in resource constrained and restrictive environments. Second, it discusses the particular importance of business models for the BoP. Given the specificities of BoP communities, I propose five key dimensions of business models that are appropriate for delivering ICTs. Extending this, the third paper also proposes contributions to the emerging field of inclusive innovation and provides a novel way to understand innovation in marginalised communities. The dissertation also provides practitioners (that deal with BoP communities) useful insights into the ways in which they might structure their operations and revenue models and deal with the partners they could engage with to expand and scale. Finally, this dissertation argues for more focus on marginalised communities such as women in rural areas that have received limited attention in IS research


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales. Learning Center.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.