Le temps et ses structures : dimensions narratives et philosophiques de la temporalité dans les littératures de la Mésopotamie et de la Grèce anciennes

par Ilaria Calini

Thèse de doctorat en Langues et Littératures anciennes

Sous la direction de Maria Grazia Masetti-Rouault et de Umberto Curi.

Soutenue le 09-12-2016

à Paris, EPHE en cotutelle avec l'Università degli studi (Padoue, Italie) , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (équipe de recherche) .

Le président du jury était François de Polignac.

Le jury était composé de Maria Grazia Masetti-Rouault, Umberto Curi, François de Polignac, Philippe Talon, Paolo Scarpi.

Les rapporteurs étaient Philippe Talon, Paolo Scarpi.


  • Résumé

    Les interactions culturelles dans la Méditerranée ancienne sont de plus en plus au centre des études sur l’Antiquité. Ce travail s’intéresse en particulier aux reflets des contacts entre la Mésopotamie et la Grèce anciennes dans la production littéraire. Sujet central et fil conducteur de la recherche est la temporalité narrative qui structure les textes littéraires, en particulier les compositions poétiques à sujet mythologique. La reconstruction proposée de la découverte de la Mésopotamie de la part de l’Occident moderne et contemporain permet de mettre en lumière les orientations idéologiques et les incohérences méthodologiques qui ont souvent biaisé l’interprétation et la systématisation des sources cunéiformes. Ce travail présente une synthèse et une réorganisation des « dimensions du temps » en Mésopotamie, dans une perspective de comparaison critique avec les analyses développées sur ces mêmes questions pour la Grèce. Le poème akkadien d’Erra a été sélectionné comme cas d’étude, en raison de son articulation narrative complexe, dans laquelle la composante temporelle est particulièrement significative pour la construction syntaxique et pour l’exégèse du texte même. Son analyse permet par la suite de développer un « parcours thématique guidé » à travers une série d’exemples choisis dans la production littéraire grecque des époques archaïque et classique, de l’épopée aux discussions philosophiques, jusqu’à la tragédie, afin de montrer que les parallélismes établis avec le poème d’ Erra révèlent l’encodage littéraire d’un « système de pensée » partagé.

  • Titre traduit

    Time and its structures : narrative and philosophical dimensions of temporality in Mesopotamian’s and ancient Greece’s literatures


  • Résumé

    The cultural interactions in the ancient Mediterranean are becoming ever more important in the studies on ancient times. This research focuses on the effects of the contacts between ancient Mesopotamia and Greece on literary texts. Narrative temporality, particularly in mythological poems, is the central argument and theme. The reconstruction here made of the discovery of Mesopotamia by the modern and contemporary Western culture allows shedding lights on the ideological orientations and the methodological incoherence which often distorted the interpretation and systematisation of cuneiform sources. This research proposes a synthesis and a reorganisation of the « dimensions of time » in Mesopotamia, in comparison with the same analyses on ancient Greece. The Akkadian poem of Erra has been chosen as case study, because of the complexity of its narrative, in which the temporal element is particularly relevant for the syntactic reconstruction and the exegesis of the text itself. Furthermore, the analysis of this text allows the development of a « thematic guided journey » through a series of literary examples from archaic and classical Greece, from epic to philosophy and to the tragedy, to show that the parallelisms with the Erra poem exemplify the literary coding of a « common way of thinking ».

  • Titre traduit

    Il tempo e le sue strutture : dimensioni narrative e filosofiche della temporalità nelle letterature della Mesopotamia e della Grecia antiche


  • Résumé

    Le interazioni culturali nel Mediterraneo antico sono sempre più al centro degli studi sull’Antichità. Questa ricerca si interessa ai riflessi dei contatti tra la Mesopotamia e la Grecia antiche nella produzione letteraria: argomento centrale e filo conduttore è la temporalità narrativa che struttura i testi letterari, in particolar modo le composizioni poetiche di soggetto mitologico. La ricostruzione qui proposta della scoperta della Mesopotamia da parte dell’Occidente moderno e contemporaneo permette di mettere in luce gli orientamenti ideologici e le incoerenze metodologiche che hanno spesso distorto l’interpretazione e la sistematizzazione della documentazione cuneiforme. Una sintesi e una riorganizzazione delle « dimensioni del tempo » in Mesopotamia sono proposte in chiave di comparazione critica con le analisi svolte su questi stessi temi per la Grecia. Il poema akkadico di Erra è stato selezionato come caso di studio per via della sua articolazione narrativa complessa, nella quale l’elemento temporale è particolarmente rilevante per la costruzione sintattica e l’esegesi del testo stesso. La sua analisi permette inoltre di sviluppare un « percorso tematico guidato » attraverso una serie di esempi scelti nell’ambito della produzione letteraria greca di epoca arcaica e classica, dall’epopea alle argomentazioni filosofiche, fino alla tragedia, al fine di mostrare che i parallelismi stabiliti con il poema di Erra esemplificano la codificazione letteraria di un « sistema di pensiero condiviso ».


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.