L'éléphant dans la zoologie et la symbolique médiévales : connaissance et méconnaissance d'un très grand animal exotique

par Thomas Gauthey

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Pastoureau.

Le président du jury était Jacques Berlioz.

Le jury était composé de Michel Pastoureau, Jacques Berlioz, Jacqueline Leclercq-Marx, Laurent Hablot.

Les rapporteurs étaient Jacques Berlioz, Jacqueline Leclercq-Marx.


  • Résumé

    L'éléphant du Moyen Âge occidental était un animal paradoxal. Absent de la faune européenne, il apparaissait pourtant dans une importante quantité et variété de sources, tirant largement profit des héritages scientifiques, littéraires et artistiques antiques : textes savants, récits historiques, écrits de voyageurs, fables animalières, miniatures dans les manuscrits, dessins sur les cartes et globes, fresques et sculptures dans l'architecture, tableaux en fin de période et ivoires dès la période altomédiévale. Il avait également parfois trouvé son chemin jusque dans les ménageries occidentales. De fait, la culture savante médiévale disposait d'un bon nombre de savoirs à son sujet, plus ou moins justes : sa place dans le monde animal ou dans la géographie, sa physiologie et son comportement, son exploitation par l'homme, sa morphologie étaient autant d'objets de discussions ou de contradictions. Jamais inconnu, l'éléphant était cependant mal connu, un étranger pour le monde occidental, profondément teinté d'orientalisme et de symbolisme chrétien : bête de guerre de l'Antiquité et de l'Inde médiévale, il était une démonstration vivante de pouvoir et d'opulence ; il était aussi, par essence, un animal pécheur, mais également doté d'une remarquable chasteté, un être d'une grande ambivalence.

  • Titre traduit

    Elephant in medieval zoology and symbolic : knowledge and unknowledge of a very great exotic animal


  • Résumé

    Elephant in the western Middle Ages Europe was a paradoxical animal. Missing in european fauna, he appeared yet in a large quantity and variety of sources, taking great advantage of scientific, litterate and artistic legacies from the Ancient World : scholarly texts, historical accounts, writings of travelers, animal fables, miniatures in manuscripts, drawings on maps and globes, frescoes and sculptures in architecture, paintings in the late Middle Ages and ivories since the early Middle Ages. He also found sometimes his way into western menageries. De facto, medieval scholar culture had a lot of knowledge about him, more or less right : his place in the animal world or in geography, his physiology and behaviour, his exploitation by man, his morphology were subjects of discusses or controversies. Never unknown nor well known, the elephant were a stranger in the Western World, deeply tinged with orientalism and christian symbolism : warbeast from Ancient World and Medieval India, he was a living demonstration of power and opulence ; he was also, in essence, a sinner animal, but also gifted of a remarkable chastity, a being of great ambivalence.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.