La vie et l'œuvre d'Antoine Caron (1521-1599)

par Frédéric Hueber

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Guy-Michel Leproux et de Frédéric Elsig.

Soutenue le 02-07-2016

à Paris, EPHE en cotutelle avec l'Université de Genève , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Savoirs et Pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jan Blanc.

Le jury était composé de Guy-Michel Leproux, Frédéric Elsig, Jan Blanc, Marianne Grivel, Michel Hochmann.

Les rapporteurs étaient Jan Blanc, Marianne Grivel.


  • Résumé

    Né en 1521 à Beauvais et mort en 1599 à Paris, Antoine Caron fit une brillante carrière de peintre entre la cour et la capitale du royaume de France sous les règnes de François Ier, Henri II, François II, Charles IX, Henri III et Henri IV. Redécouvert en 1850 par Anatole de Montaiglon et étudié par Gustave Lebel puis Jean Ehrmann, le profil du peintre restait cependant mal défini. Son parcours n'était pas établi avec certitude et le corpus d’œuvres qui lui étaient attribuées demeurait hétérogène. Le présent travail s'est proposé de reprendre, poursuivre et affiner la recherche sur la vie et l'œuvre de cet artiste de premier plan. Il s'articule autour de deux axes. Le premier cherche à reconstituer la carrière du peintre. À la lumière des textes d'archives, dont certains sont connus depuis le XIXe siècle tandis que d'autres, inédits, ont été récemment découverts aux Archives nationales, il est non seulement possible de mieux comprendre le parcours d'Antoine Caron mais également d'en saisir les principales étapes qui le portèrent de Beauvais à Paris, en passant par Fontainebleau et Anet. Le second axe concerne l'œuvre. En partant du seul tableau signé par l’artiste, les Massacres du Triumvirat, et de quelques autres œuvres sûres, on a procédé par cercles concentriques pour reconstituer son œuvre. C'est avec cette double approche, basée sur l'étude des documents d'une part et, d'autre part, sur l'examen des œuvres et la prise en compte des réalités sociales du métier de peintre en France dans la seconde moitié du XVIe siècle, que l'on a cherché à proposer une nouvelle vision de la vie et de l'œuvre de cet important artiste de la Renaissance française que fut Antoine Caron.

  • Titre traduit

    The life and work of Antoine Caron (1521-1599)


  • Résumé

    Antoine Caron, who was born in 1521 in Beauvais and died in 1599 in Paris, had a brilliant career as painter at both the court and the capital of the Kingdom of France under the reign of François Ist, Henri II, François II, Charles IX, Henri III and Henri IV. Rediscovered in 1850 by Anatole de Montaiglon and studied by Gustave Lebel and Jean Ehrmann, the painter’s profile remained however understudied. His career had not been laid out with certainty, and the corpus of works was heterogeneous. The present work proposes to reconsider, resume and continue the research on the life and work of this important artist. It is developed around two axes. The first tries to reconstruct the painter’s career. Based on archival texts, it proposes to clarify the trajectory of Antoine Caron, from Beauvais to Paris, via Fontainebleau and Anet. The second axe concerns his work. Based on the only painting signed by the artist, the Massacres of the Triumvirat, it tries to reconstruct the catalogue of the painter. It is with this double approach, based both on the study of surviving documents on the one hand and, on the other, on the works, coupled with the socials realities of the profession of a painter in France in the second half of the sixteenth century, that the present research tries to offer a new vision of the life and work of this important Renaissance artist that was Antoine Caron.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.