Portugais, Néerlandais et Africains en Angola aux XVIe et XVIIe siècles : construction d'un espace colonial

par Mathieu Demaret

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Dejanirah Couto.

Soutenue le 06-02-2016

à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Savoirs et Pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est de s'interroger sur la nature de la présence portugaise en Angola au 16e et au 17e siècles. Cette période correspond au début de l'essor du commerce transatlantique des esclaves dans l'Atlantique sud. Nous insistons sur les spécificités de cette présence : premièrement, nous mettons l'accent sur son caractère territorial, par opposition à la plupart des autres régions d'Afrique où la présence européenne s'est limitée à l'établissement de comptoirs commerciaux sur la côte ; deuxièmement, nous accordons une importance particulière à la rivalité luso-néerlandaise qui s'est déroulée dans la première moitié du 17e siècle et qui a correspondu à un des premiers affrontements territoriaux inter-européens en Afrique sub-saharienne. Dans les quatre premiers chapitres, qui recouvrent la période allant de 1483 – date de l'arrivée des Portugais à l'embouchure du Congo – à 1671 – date de la victoire décisive des Portugais sur le Ndongo pour le contrôle de l'hinterland de Luanda – , nous abordons la question de l'espace colonial. Il s'agit d'analyser les étapes de la formation de cet espace en nous centrant sur les interactions entre les différents pouvoirs politiques, aussi bien africains qu'européens. Nous nous intéressons ainsi aux efforts de délimitation spatiale de la part des pouvoirs coloniaux, conséquence aussi bien de la présence physique des agents coloniaux que de la production d'un savoir géographique. Dans le cinquième et dernier chapitre, nous mettons l'accent sur l'émergence de la nouvelle société que nous qualifions de coloniale, en analysant les caractéristiques et des dynamiques sociales des agents qui la composent.

  • Titre traduit

    The Portuguese, Dutch and Africans in Angola during the sixteenth and seventeenth centuries : the making of a colonial territory


  • Résumé

    This thesis aims to question the nature of the Portuguese presence in Angola during the 16th and 17th centuries, a period which corresponds to the rise of the transatlantic slave trade in the South Atlantic Ocean. We pay particular attention to the distinctive features of the Portuguese presence: firstly, we insist on its territorial nature, that differentiates it from other African areas where Europeans went no further than setting up trading posts on the coastline; secondly, we focus on the Luso-Dutch rivalry that took place during the first half of the 17th century, leading to one of the first intra-European confrontations on sub-Sahara African soil. The first four chapters address the question of the colonial territory: they cover the period from 1483, when the Portuguese reached the mouth of the Congo River, to 1671, date of the decisive Portuguese victory over the Ndongo kingdom for the control of the Luanda hinterland. We analyse the stages in the formation of this territory by focusing on the interactions between African and European political powers. This focus leads us to take a special interest in the colonial powers' attempts at delimiting the colonial territory, a delimitation based on both the action of the colonial agents and the production of new geographical knowledge. In the fifth and final chapter, we analyse the social dynamics and characteristics of the agents that constitute what we see as a new emerging colonial society.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 06-02-2018


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.