Estime de soi et mémoire dans le vieillissement, le mild cognitive impairment et la maladie d’Alzheimer : explorations et analyses de l’effet de référence à soi

par Mona Leblond

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Francis Eustache.

Le président du jury était Jean-Michel Verdier.

Le jury était composé de Francis Eustache, Jean-Michel Verdier, Laurence Taconnat, Pascal Hot, Mickaël Laisney, Vincent de La Sayette.

Les rapporteurs étaient Laurence Taconnat, Pascal Hot.


  • Résumé

    Le premier objectif de cette thèse était d’explorer l’effet de référence à soi (ERS) sur la mémoire dans le vieillissement, l’amnestic Mild Cognitive Impairment (aMCI) et la maladie d’Alzheimer (MA) à un stade précoce de l’évolution. Le second fut de revisiter les théories actuelles pour expliquer ce bénéfice mnésique, puis de tenter d’élucider ses mécanismes. Nous avons montré que l’ERS sur les représentations sémantiques de ses propres traits de personnalité (qui est une composante de notre identité) était préservé dans le vieillissement. Par ailleurs, nous avons montré que la profondeur de traitement, longtemps considérée comme le processus sous-tendant l’ERS, n’intervenait pas dans ce dernier. A contrario, l’interaction de l’âge et de l’estime de soi, ainsi que les expériences de vie des individus modulaient l’ERS. Nous avons montré que l’ERS pouvait résulter de deux processus : celui de la consistance des traits de caractère et celui de l’élaboration automatique des traits de caractère avec l’identité des individus. Nous avons par ailleurs rapporté pour la première fois que ce bénéfice mnésique s’opérait chez des patients atteints d’aMCI, un stade symptomatique et pré-démentiel de la MA, et qu’il pouvait s’observer dans une moindre mesure chez des patients MA. En outre, l’ERS agit comme mécanisme de self-défense chez les patients aMCI et MA, en les protégeant d’informations menaçantes pour l’intégrité de leur soi. Nous suggérons en dernier lieu que la référence à soi pourrait servir d’outil de réhabilitation sociale ou clinique pour augmenter l’estime de soi de certains individus et préserver leur mémoire et leur bien-être.

  • Titre traduit

    Self-esteem and memory in aging, mild cognitive impairment and Alzheimer’s disease : examinations and analyses of the self-reference effect


  • Résumé

    The first aim of this thesis was to examine the self-reference effect (SRE) on memory in aging, amnestic mild cognitive impairment (aMCI) and early-stage of Alzheimer’s disease (AD). The second aim was to review the whole literature on the SRE and to attempt understanding its mechanisms. We showed that the SRE on semantic summary representations of one’s traits (which is a component of identity) was preserved in aging. Besides, we showed that depth of processing, which was hitherto regarded as the mechanism responsible for the SRE, did not actually play a role in the latter. By contrast, the interaction of age and self-esteem, as well as individuals’ life experiences modulated the SRE. We showed that the SRE resulted from two processes: the congruency of traits as well as the elaboration of traits with individuals’ identity. We also reported for the first time that aMCI patients benefited from the SRE, as well as AD patients in the early stage of the disease to a lesser extent. Furthermore, the SRE acted as a self-defense mechanism in patients with aMCI and AD by protecting them from negative feedback that constituted a threat to the integrity of their selves. Finally, we suggest that referencing the self could serve as a tool for social or clinical rehabilitation programs, by increasing the self-esteem of some individuals and preserving their memory and well-being.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.