Les vécus de l’enfant hospitalisé à Dakar : une analyse ethnographique des paroles et des interactions dans quelques services de pédiatrie à Dakar

par Akiko Ida

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Yannick Jaffré.

Soutenue en 2016

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    En Afrique subsaharienne, plus de 3 millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année, et la santé des enfants africains constitue une priorité de développement international. Cette thèse a donc pour objectif de mettre en évidence les perceptions de l’enfant malade, de ses proches et des soignants dans quelques services pédiatriques à Dakar. Elle s’inscrit à la croisée de l’anthropologie de la santé et de l’enfance, et deux enquêtes de terrain ont été menées dans le service de pédiatrie à Dakar et dans deux écoles primaires. Les principaux résultats sont les suivants. D’abord, dans un pays comme le Sénégal où l’État n’arrive pas à assurer les services publics de base, la pauvreté signifie l’exclusion des soins essentiels. Ensuite, les soignants adaptent leur pratique du geste douloureux en fonction des circonstances et des types de hiérarchies. Dans ce contexte, les soignants étaient à la fois les autorités et les victimes de ce « système d’indifférence ». Puis, le dogme existe chez les médecins qu’il faut traiter le patient jusqu’au bout de sa vie malgré la souffrance de l’enfant. Enfin, la fin de vie n’a pas de place à l’hôpital de Dakar. Pour conclure, les vécus de l’enfant à l’hôpital sont affectés par le contexte des rapports sociaux et des normes in situ. Néanmoins, les témoignages des enfants malades confirment leur autonomie et leurs capacités de réflexion.

  • Titre traduit

    Experiences of hospitalized children in Dakar : an ethnographic analysis of words and interactions in certain pâediatrics in Dakar


  • Résumé

    Sub-Saharan Africa observes more than 3 million deaths of children under 5 years of age every year, and the health of African children constitutes a priority for international development. This thesis therefore sets its objective to shed light on the perceptions of the sick child, his/her close family members and health care professionals concerned in certain paediatrics in Dakar. This research is at a crossroads of anthropology of health and anthropology of childhood, and two fieldworks were conducted: an ethnographic research in a paediatric ward in Dakar; and another research in two primary schools, where semi-structured interviews were conducted and drawings and compositions were collected from pupils. Major results are as follows. Firstly, in a relatively poor country such as Senegal where the state cannot guarantee the basic public services, poverty is a synonym for exclusion from the essential health care services. Secondly, health professionals adapt the painful procedures according to the circumstances and different types of hierarchies. In this context, health professionals were both authorities and victims of this “system of indifference” at the same time. Then, a dogma exists among the doctors that the young patient must be treated up to the end of his life despite of his sufferings. Finally, the end of life has no place in the hospital in Dakar. To conclude, the experience of children in hospital is affected by the context of social relations and norms in situ. However, the testimonies by the children also confirm their autonomy and their capacity for reflections.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (520 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.476-519

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.