An ethnographic study of the State in rural Solomon Islands (Lau, North Malaita) : a quest for autonomy in global dependencies

par Stephanie Ketterer Hobbis

Thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Christine Jourdan et de Jonathan Friedman.

Soutenue en 2016

à Paris, EHESS en cotutelle avec Montréal, Concordia University .

  • Titre traduit

    Une étude ethnographique de l'Etat dans les îles Salomon rurales (Lau, Malaita du nord : une quête d'autonomie dans un contexte de dépendances globales


  • Résumé

    Cette thèse est basée sur des travaux ethnographiques sur le terrrain, pendant quatre mois, dans la capitale des Îles Salomon, Honiara, et pendant huit mois, dans la lagune Lau rural (province de Malaita). Elle examine comment l'Etat des Îles Salomon, marqué par une histoire récente de conflits civils et par une intervention militaire étrangère, devient visible dans la vie quotidienne des non-élites rurales et, à un moindre degré, urbaines. En outre, elle analyse de quelle manière cette visibilité influence les non-élites dans leur perception de l'Etat en tant qu'institution gouvernementale légitime et dominante. Pour comprendre comment et dansquelle mesure l'Etat des Îles Salomon est intégré dans des routines quotidiennes, il me paraît nécessaire de focaliser l'attention sur des contacts courants avec l'Etat, ses infrastructures, ses représentants ainsi que les alternatives possibles et de donner aussi la priorité à la perspe"ctive des non-élites plutôt qu'à la perspective de l'Etatdisciplinaire et des membres urbaines de la société civile orientés vers l'Etat. Mes conclusions soulignent que l'Etat des Îles Salomon est visible comme force pertubatrice. Les non-élites continuent à s'opposer à l'unification centrée sur l'Etat et cherchent à garder une autonomie relative par rapport à l'Etat en accentuant la domination et la légitimité d'une gouvernance centrée sur le village. Cependant, cette quête d'autonomie est de plus en plus entravée par le dépendance des aliments et des produits étrangers, donc par la dépendance de l'Etat en tant que médiateur principal de relations économiques reconnu au niveau global.


  • Résumé

    This thesis is based on ethnographic fieldwork in Solomon Islands capital, Honiara (four months), and in the rural Lau Lagoon, Malaita Province (eight months). It examines how the Solomon Islands state, marked by a recent history of civil conflict and foreign military intervention, becomes visible in the everyday lives of rural and, to a lesser degree, urban non-elites; and how this visibility affects non-elite perceptions of the state as legitimate, dominant governing system. I propose that to understand to what extent and how the Solomon Islands state is integrated into everyday routines it is necessary to focus on mundane encounters with the state, its infrastructures and representatives as well as available alternatives; and to do so by prioritizing the perspective of the non-elites rather than the perspective of the disciplining state and state-focused members of (an urban) civil society. My findings highlight that the Solomon Islands state is visible as a disruptive force. As a result non-elites continue to defy state-based unification and instead seek relative autonomy from the state by emphasizing the dominance and legitimacy of village-centric governance. This quest for autonomy is, however, increasingly curtailed by dependency on foreign foods and goods, and therein by a dependency on the state as primary globally-recognized legitimate mediator of economic relations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XXII-379 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.293-325

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.